dimanche 5 août 2018

En Algérie, le français en perte de vitesse

Le site Frexit-Limousin.fr déplace désormais ses publications vers son blog alternatif. Pour lire l'article, merci de vous rendre sur le lien ci- dessous (il suffit de cliquer).

GEO ALGERIE LANGUE

Afin d'éviter la procédure, vous pouvez placer le nouveau site dans vos favoris et même vous abonner si vous le souhaitez (c'est gratuit) si vous souhaitez être informé des nouvelles publications.

https://frexitlimousin.wordpress.com/

Vous pouvez désormais commenter, “liker”..., voir les vidéos en direct dans l'article, vous rendre sur d'autres liens par simple clic...

Vous pouvez également conserver le site actuel dans vos favoris pour consulter nos archives.

Bonne lecture!

P. Gombert, délégué régional UPR.

Posté par UPR Creuse à 08:59 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

samedi 4 août 2018

Limitation de la vitesse à 80km/h : les radars flashent deux fois plus

La mesure controversée d'abaissement de la limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires a produit ses premières prunes.

ACT RADARS 80 JUILLET

Un mois après l'instauration de cette mesure, le 1er juillet, le nombre d'automobilistes flashés a été multiplié par deux au mois de juillet 2018 par rapport à la même période en 2017, rapporte Europe 1.

Il y a eu 500.000 flashs sur l'ensemble des routes françaises ce mois-ci, soit 2,1 fois plus qu'en juillet l'an dernier. Contacté par RTL, Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, a confirmé : "C'est 260.000 flashs de plus que l'an dernier". Mais selon lui, cette explosion est liée à un nécessaire temps d'adaptation des automobilistes : "C'est un chiffre qu'il faudra surtout suivre en tendance. Cette vitesse de 80 km/h, il faut encore que les Français se l'approprient".

1350_900_835a8fd23791d0d03d8fc66b

Les Français ont en effet eu du mal avec cette nouvelle contrainte : 400 dégradations de radars ont été recensées en ce mois de juillet, contre 100 habituellement, avance toujours Europe 1.

Le délégué à la sécurité routière explique que les forces de l'ordre se sont montrées tolérantes pour ce premier mois d'application, en proposant aux automobilistes soit de payer l'amende, soit d'accepter une explication sur le bien-fondé des 80 km/h. "Mais en août, la limitation doit être respectée", souligne le délégué dans Ouest-France.

1350_900_c7aff1b92760f666617e51aa

"Cela va déboucher sur des PV et des retraits de points, et c'est très grave. J'invite les pouvoirs publics à prendre leurs responsabilités et à retirer cette mesure qui n'a qu'une seule finalité : faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'Etat", s'insurge auprès de Marianne Pierre-Olivier Cavey, directeur des études de la ligue de défense des conducteurs. Pour la ligue, "les 80 km/h ont un effet neutre voire contre-productif sur la sécurité routière car on se retrouve avec des voitures à la queue derrière des camions, ce qui mène à une conduite à risque et des problèmes de vigilance".

11397291lpw-11397303-article-jpg_4808049_660x281

Les chiffres de la mortalité sur les routes au mois de juillet ne sont pas encore connus. Dans Ouest-France, Emmanuel Barbe se montre optimiste : "Avec le 80 km/h, il y aura moins de victimes, c'est certain. Déjà en juin, il y a eu 30 morts de moins qu'en juin 2017. Parce que nous avons sensibilisé les automobilistes au 80 km/h".

https://www.marianne.net/societe/limitation-de-la-vitesse-80kmh-les-radars-flashent-deux-fois-plus?_ope=eyJndWlkIjoiYWMyOWU1Y2FmYjA3MWM5ODc0NzFmNzZlMmM0NTQwMTgifQ==

LOGO COMMENTAIRE FLB

Compte tenu du caractère peu convainquant et controversé du rapport initial sensé avoir justifié la réforme, on attend en effet avec impatience les prochains chiffres...  P.G.

Posté par UPR Creuse à 04:00 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 23 juillet 2018

Crise des migrants : l’éternel retour des années 30

TRIBUNE LIBRE / OJIM

TL OJIM MIGRANTS PROPAGANDE

Connaissez-vous le point Godwin et l’argument « reductio ad hitlerum » ? L’OJIM a présenté cette théorie et ce concept que l’on peut résumer de la façon suivante : très rapidement dans une conversation, votre interlocuteur coupe court au débat, en ramenant les arguments adverses à ceux du nazisme. La discussion est interrompue par une pirouette grossière, sans avoir à poursuivre la moindre véritable argumentation. Il n’y a alors plus de choix possible : il faut éviter la comparaison avec les « heures les plus sombres de l’histoire » et rejeter le mal absolu qui se présenterait à nous.

Par médias interposés, la deuxième guerre mondiale est souvent convoquée pour nous convaincre que la maitrise de l’immigration est assimilable aux atrocités commises durant cette période. L’argument massue aboutit à faire comprendre qu’il n’y a pas de débat : il s’agit de choisir le bien et de se détourner du mal. Illustration par les termes utilisés dans les médias.

Les rafles

5a17edd409fac292218b4567

Quand des clandestins sub sahariens sont expulsés d’Algérie, il s’agit pour RFI d’une « nouvelle rafle de migrants ». Au camp de migrants du nord de Paris, Houssam affirme à Libération en 2016 que « depuis le 31 juillet, c’est la 26e rafle, on dénombre 4 000 interpellations et 439 obligations de quitter le territoire français ». En janvier 2018, le gouvernement belge tente d’éviter qu’un parc dans le centre de Bruxelles se transforme en Calais bis. L’Obs nous informe à ce sujet que «  des "rafles" anti-migrants ont lieu ». Faire respecter le principe de nationalité et renvoyer ceux qui sont illégalement sur le territoire constituerait donc une « rafle » de sinistre mémoire. CQFD.

Les camps de concentration

Des centres ont été mis en place en Europe afin de permettre l’instruction des demandes d’asile et de ne pas laisser s’installer des clandestins aux motivations économiques qu’il sera très difficile, voire impossible, de renvoyer dans leur pays. En Libye, de nombreux migrants attendent de rallier clandestinement l’Europe par la méditerranée. Ces freins à la libre circulation déplaisent fortement à des personnes parfois éminentes et des médias qui utilisent le vocable de « camp de concentration ».

2015-09-15T130638Z_169387162_LR2EB9F10ERO7_RTRMADP_3_EUROPE-MIGRANTS-HUNGARY_0-1

Concernant la situation en Europe, Mediapart faisait état dès août 2013 d’un « révolte dans un camp de concentration pour migrants en Grèce ». En avril 2017, Ouest-France nous informe que « le souverain pontife est revenu sur sa visite l’année dernière d’un camp de migrants installé sur l’île grecque de Lesbos ». « Le pape François fustige les "camps de concentration" pour migrants ».

Le 5 juillet, Marianne évoque la « prise de tête chez les bureaucrates allemands pour ne pas dire le mot "camp" ». « Alors que l'Allemagne se prépare à introduire des centres de rétention de réfugiés, le pays est renvoyé à son passé. (…) comment parler de ces centres à la frontière sans évoquer le mot "camp", qui rappelle trop les camps de concentration nazis de la Seconde guerre mondiale ? ».

Le Monde mentionne le 11 juillet les propositions du ministre de l’intérieur autrichien M. Kickl de regrouper les demandeurs d’asile de "manière concentrée". « Cette expression plus que malheureuse, rappelant les camps de concentration nazis, lui avait valu un rappel à l’ordre du président de la République, Alexander Van der Bellen ».

Concernant la situation en Libye, France Info est catégorique et titre un article : « la Libye est devenue une sorte de camp de concentration à ciel ouvert ». La question posée par le journaliste de la radio publique à un « chercheur spécialiste des flux migratoires » semble déjà contenir la réponse : « Pourquoi les pays européens sont-ils responsables de la situation des migrants en Libye ? ». En écho, le site Infomigrants nous informe que « les conditions de vie des migrants (sont) comparables à celles des "camps de concentration" ».

L’exode des migrants comparable à celui des juifs dans les années 30

59afadfb488c7b28258b4567

Le site Arrêts sur images s’interroge : « Des milliers de réfugiés sur les routes franchissant les montages pour passer les frontières, refoulés par des nations recroquevillées qui craignent la submersion. Il y a exactement 80 ans, jour pour jour, en juillet 1938 s'ouvrait la conférence d'Evian, qui devait s'achever sur un constat implacable : personne dans le monde ne voulait accueillir les Juifs persécutés par Hitler, ni les opposants politiques anti-nazis. Quelles ressemblances, quelles différences, entre deux époques (1938 et aujourd'hui), entre les deux traitements médiatiques des réfugiés d'hier et des migrants d'aujourd'hui? ».

L’Obs donne le 29 juin la parole à un des spécialistes préférés des médias quand il s’agit d’avoir un avis « autorisé » sur les migrants, François Héran. Le sociologue affirme : « Les derniers arrivés servent toujours de boucs émissaires ». Evoquant l’Aquarius, « je songe aussi au "Saint-Louis", parti de Hambourg en mai 1939 avec 963 juifs allemands et qui tente vainement d'accoster à Cuba, aux Etats-Unis et au Canada ».

La déportation

2015-09-03T112606Z_1658139331_LR2EB930VR65B_RTRMADP_3_EUROPE-MIGRANTS-HUNGARY_0

La Provence reproduit le 9 juillet une déclaration du Président de la République : « Jamais la France n'acceptera les solutions de facilité que d'aucuns aujourd'hui proposent qui consisteraient à organiser des déportations, à travers l'Europe, pour aller mettre dans je ne sais quel camp, à ses frontières ou en son sein ou ailleurs, les étrangers" non admis en France ». Le site Infomigrants donne la parole à une ONG pro-migrants au sujet des morts sur la route de l’Europe. La « déportation » est également mentionnée : « tous ces décès sont le résultat de la militarisation des frontières de l’Union européenne (UE), des lois sur l’asile, et des politiques de détention et de déportation ».

Les crimes de masse

La Provence interviewe un universitaire au sujet de l'Aquarius. Celui-ci affirme de façon sentencieuse : « Le processus de déshumanisation permet au pire d'arriver ». « Ce type de tragédie alerte car, dans l'Histoire, il est souvent annonciateur de malheur pour tous. On voit bien le chemin qui peut être pris par nos sociétés. L'engrenage qui se nourrit d'extrémisme identitaire conduit à la déshumanisation et - le passé est là pour nous le rappeler - aux pires crimes de masse ».

aquarius_2c_0

Le refus de l’Italie d’accueillir l’Aquarius pourrait donc selon l’universitaire aboutir aux « pires crimes de masse ». Pas un mot par contre sur le « pont migratoire » en méditerranée où les passeurs et les ONG ont chacun un rôle bien défini, avec des embarcations de plus en plus précaires transportant des clandestins et avec les morts qui s’ensuivent.

Chantage éthique

À lire les termes employés, on pourrait penser que l’Europe s’est barricadée dans une forteresse. Oubliés les 750 000 migrants accostés sur les côtes italiennes depuis 2010 cités par Le Figaro. Oubliés les 1,6 millions clandestins arrivés depuis 2015 par la mer en Europe cités par Boursorama sur la base de chiffres de l’UNHCR.

migrants-step-in-path-031b-diaporama

Rafles, camps de concentration, exode, crimes de masse : tous ces mots sont empruntés à la deuxième guerre mondiale, sans qu’il soit nécessaire de l’évoquer. Leur usage converge dans une forme de chantage éthique visant à disqualifier toute opposition aux flux incontrôlés d’immigration. Ces mots clefs sont lancés comme des arguments d’autorité pour venir à bout des réticences. Pour ne citer qu’un exemple, l’Aquarius a croisé à proximité immédiate des côtes de pays africains sans que les médias évoquent la possibilité d’y accoster. Le silence des accusateurs patentés a été éloquent. L’Aquarius comparé au navire le Saint Louis ne pouvait avoir qu’une seule destination : l’Europe. A défaut, la décision de refuser qu’il accoste dans un pays européen aurait relevé du totalitarisme.

5a0c5585488c7b983c8b4567

Rares sont les commentateurs qui remettent en cause le bien-fondé de la « grande migration ». Parmi les quelques voix qui détonnent, on peut citer celle de l’historien Pierre Vermeren dans une récente tribune dans le Figaro : «  Il est exceptionnel que les victimes de la faim ou des catastrophes climatiques prennent la route, car la migration est un processus économique coûteux qui doit être financé (par les gouvernements, les familles ou les mafias). La migration concerne des individus plutôt aisés des sociétés en développement ». « Cette politique, qui est à l’œuvre en dépit des réticences de plus en plus marquées des peuples d’Europe, n’améliore vraiment ni le sort de l’Afrique ni celui de l’Europe ». « La mobilité des hommes rebaptisés « migrants » est un des rouages de la grande machine économique mondiale. C’est une explication de la promotion d’un modèle, meurtrier, qui favorise si peu le développement du continent africain ».

csaba_segesvari_afp

Mais élargir le champ de réflexion aboutit à remettre en cause une lecture unique de la crise migratoire, avec d’un côté les « résistants » favorables à l’ouverture des frontières, et de l’autre les collabos qui prônent le repli sur soi. Un procédé binaire mais efficace. Julien Dray ne justifiait-il pas sur BFM TV l’usage du terme « rafle » pour qualifier les expulsions de clandestins de centres d’hébergement par le fait qu’« en France, on est obligé de faire le "buzz", d'employer des mots provocateurs pour être entendu ». Efficace pour faire le buzz, peut-être, adéquat, peut-être pas…

https://www.ojim.fr/crise-des-migrants-leternel-retour-des-annees-30/?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=observatoire_du_journalisme_les_dernieres_publications&utm_term=2018-07-19

BASE 14 995X225

L'approche binaire est aussi un procédé commode en Europe pour ceux qui ont besoin de se refaire une image après des décennies de démantèlements des acquis sociaux des peuples. Pratiquer l'inversion accusatoire et fustiger à bon compte le "populisme" pour incarner le "camp du Bien" est aussi très prisé dans les médias, parfois les mêmes qui vous expliqueront qu'on n'a pas les moyens de financer les budgets sociaux...   P.G.

Posté par UPR Creuse à 04:00 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

lundi 16 juillet 2018

La France championne du monde de football 2018 – VIVE LES BLEUS, ET VIVE LA FRANCE !

Contrairement à la propagande incessante des européistes qui nous affirment que la France serait « trop petite dans le monde d’aujourd’hui » pour rester souveraine et indépendante, les Bleus viennent de confirmer ce soir le fameux dicton prêté à Napoléon : « Impossible n’est pas français ! ».

ACT VICTOIRE FRANCE

Issus de toutes les origines, les Bleus viennent de prouver ce dimanche 15 juillet 2018 que la France n’est jamais aussi grande que lorsqu’elle rassemble tous les Français dans l’amour de leur propre pays.

Tout au long de cette Coupe du monde, face au Danemark, face à la Belgique, face à la Croatie, les Français ne se sont jamais sentis « européens » mais bel et bien français, et ils ont placé tous leurs espoirs dans le drapeau de la République française.

Eugène_Delacroix_-_La_liberté_guidant_le_peuple

La Coupe du monde de football montre ainsi, de façon éclatante, que la « construction européenne » ne correspond à rien. Et que la France est encore et toujours la seule garante de notre puissance collective, de notre unité nationale et de notre gloire.

La résurrection de la France passe impérativement par le FREXIT, par la libération de notre pays de cette idéologie européiste mortifère et par le retour à notre indépendance et à notre liberté.

Comme vient de le déclarer Didier Deschamps, le talentueux entraîneur de l’équipe de France, ce soir « nous sommes tous fiers d’être Français ! »

Vive les Bleus et vive la France !

François Asselineau
15 juillet 2018

AFFICHE FRANCE 98 18

AFFICHE FL GRIEZMAN COUPE

Posté par UPR Creuse à 07:59 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

jeudi 12 juillet 2018

Des familles de policiers vivent dans la peur

L’agression d’un couple de policiers devant leur fille de trois ans à Othis n’est pas un phénomène isolé selon Perrine Sallé, qui milite dans une association de défense des familles travaillant au sein des forces de l’ordre.

ACT POLICE FAMILLES SECURITE

Les familles dont les membres travaillent dans les forces de l’ordre et de sécurité sortent de l’ombre. Le 9 juillet, une mobilisation a été organisée à Paris pour soutenir les proches des policiers, militaires et CRS subissant les conséquences de l’impopularité de leur profession. « La haine de l’uniforme se propage aux familles. », déplore Perrine Sallé, ex-compagne de policier et porte-parole de l’Association femmes des forces de l’ordre en colère (Affoc), qui s’est confiée à RT France.

La mobilisation du Trocadéro s’est déroulée alors qu’un couple de policiers s’est fait passer à tabac ce 5 juillet devant leur petite fille de trois ans à Othis (Seine-et-Marne), car la policière avait contrôlé les agresseurs peu de temps auparavant. « On a recensé sept enfants harcelés et tabassés car ils sont fils ou filles de CRS ou de policiers. Ils se font injurier. Ils sont obligés de mentir sur la profession des parents. Les familles vivent dans une peur perpétuelle. », détaille Perrine Sallé.

Menaces, insultes, agressivité : les forces de l’ordre et leurs familles alertent

9a07236_4100-15gpauy

« Les enfants entendent : « Ton père, il finira brûlé comme un nugget. » », « Tu vas devenir orphelin. » ou encore « On va l’égorger comme à Magnanville », poursuit la militante. Comment réagissent les responsables scolaires ? « Il n’y a aucune réaction de la part des professeurs et un sentiment d’impunité de la part des délinquants. », estime encore la porte-parole de l’Affoc, qui poursuit : « Des enfants doivent partir en vacances anticipées, d’autres ont été déscolarisés. Il y a eu des hospitalisations de petits, qui tombent en dépression, ou sont victimes de terreurs nocturnes. »

Les compagnes de membres des forces de l’ordre, lorsqu’elles se font repérer, peuvent aussi être la cible de l’agressivité de délinquants.

des-gendarmes_846689

« On se fait insulter dans la rue. », témoigne Perrine Sallé. Lorsqu’elle est intervenue dans des discussions sur les réseaux sociaux pour défendre les familles de policiers, elle s’est aussitôt fait menacer de mort. « Mais quand on dénonce des injures sur les pages anti-flics, anti-uniformes, qui appellent au tabassage et au meurtre des familles, il n’y a aucune censure malgré les signalements. Pourtant certaines comptent jusqu’à 56 000 membres. », s’indigne-t-elle.

814x360_lorraine-sous-cocaine-au-volant-avec-son-bebe-a-bord-elle-double-la-police-illustration

Au point que certains policiers, pour éviter qu’on les identifie, font expédier leur courrier libellé « Ministère de l’Intérieur » à une adresse différente de celle de leur domicile. Cette peur est rarement exprimée dans les médias, selon la militante. « Les policiers et les militaires sont soumis au devoir de réserve et ne s’expriment pas. », développe Perrine Sallé. « Puisqu’ils ne peuvent pas s’insurger, personne ne se rend compte de ce qu’ils vivent. », déplore-t-elle. « Leur hiérarchie utilise en outre des moyens de pression contre le forces de l’ordre qui ont envie de dire que ça se passe mal. Pourtant ce n’est pas pour entacher l’institution mais pour que la situation s’améliore. », estime-t-elle également.

« Si nous-mêmes familles sommes en danger et que ceux qui garantissent la sécurité sont menacés, comment penser qu’ils vont assurer leur mission ? », interroge la porte-parole. La jeune femme a écrit quatre fois au ministère de l’Intérieur, sans obtenir de rendez-vous. « Il faut faire comprendre que cette situation est à risque pour tout le monde et nous attendons de vraies mesures. », conclut-elle.

 

Policières

 


 

Source :

https://www.facebook.com/FdFdOeC/

https://francais.rt.com/france/52309-ton-pere-finira-brule-comme-nugget-familles-policiers-vivent-peur

Posté par UPR Creuse à 04:15 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 11 juillet 2018

Les Français en liesse après la qualification des Bleus pour la finale du Mondial

De Paris à Marseille en passant par Lyon ou encore Bordeaux, les Français ont massivement investi les rues pour célébrer la victoire de la France face à la Belgique,. Pour la troisième fois, le pays renoue avec une finale de Coupe du monde.

ACT VICTOIRE FRANCE DEMI FINALE 2

Après 90 minutes de stress, les Français ont laissé éclater leur joie : ce 10 juillet, les Bleus se qualifiaient pour la finale de la Coupe du monde de football en Russie, en battant 1-0 la Belgique, à Saint-Pétersbourg.

5b451d7109fac2c4498b456a

Aux cris de : «On est en finale ! On est en finale ! On est, on est, on est en finale !», ils étaient nombreux à brandir drapeaux tricolores et fumigènes, dans les rues des grandes villes du pays.

Dans la capitale comme en province, de nombreux écrans géants avaient été installés pour permettre au plus grand nombre d'assister au match.

7794068109_les-supporters-francais-reunis-en-masse-sur-les-champs-elysees-apres-la-victoire-de-la-france-sur-la-belgique-1-a-0-en-demi-finale-de-la-coupe-du-monde

L'avenue des Champs Elysées n'a pas fait exception : des milliers de Franciliens se sont rendus sur la plus célèbre des avenues du monde pour célébrer la victoire des hommes de Didier Deschamps. 

Les Bleus affronteront en finale de la Coupe du monde, le vainqueur de la demi-finale Angleterre-Croatie qui aura lieu le 11 juillet.

https://francais.rt.com/france/52315-francais-liesse-apres-qualification-france-finale-mondial-images

 

BASE 14 995X225

Un des rares moments où les Français peuvent afficher leur fierté nationale sans se faire traiter de "fachos", espérons que la flamme ne s'éteindra pas de sitôt! Dans ces moments là, voir une multitude de drapeaux français sans l'exécrable drapeau aux étoiles d'or est un pur moment de bonheur!   P.G.

7794068109_les-supporters-francais-reunis-en-masse-sur-les-champs-elysees-apres-la-victoire-de-la-france-sur-la-belgique-1-a-0-en-demi-finale-de-la-coupe-du-monde

france-foot-2016-3

Posté par UPR Creuse à 07:38 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 5 juillet 2018

En Corrèze, le Département répond par l'humour à l'obligation des 80 km/h

Le Conseil départemental de la Corrèze a choisi l'humour grinçant pour procéder à la mise en place des 80 km/h. Sur les zones où des panneaux 80 sont nécessaires, c'est-à-dire surtout à la sortie des zones demeurant à 90, le Département pose depuis ce vendredi matin des panneaux de fin d'interdiction, avec cette mention : " le nouveau monde vous demande de ralentir ".

ACT CORREZE PANNEAUX NOUVEAU MONDE

Le Département, qui dit ne pas avoir les panneaux nécessaires ni le temps matériel pour les obtenir depuis que le décret est paru (voilà 10 jours), a choisi de répondre par l'absurde à une mesure qu'il juge inadaptée.

"Une interdiction d'accélérer, puisqu'il faut ralentir"

"C'est quand même un comble que la fin d'interdiction, ce soit pour mettre une autre interdiction " raillait Pascal Coste, le président, voilà quelques jours à La Montagne.

Le choix du panneau de fin d'interdiction vient marquer "une interdiction d'accélérer, puisqu'il faut ralentir" expliquait Pascal Coste qui se moquait de cette "logique d'un gouvernement qui marche".

10054332embeddedImage

Le Département y ajoute l'allusion à une formule d'Emmanuel Macron, évoquant l'ancien monde ("les forces du monde ancien sont toujours là, bien présentes, et toujours engagées dans la bataille pour faire échouer la France") en ajoutant une formule moqueuse, apposée avec un sticker sous le panneau et renvoyant la paternité de la mesure au "nouveau monde".

Quoi qu'il en soit, les automobilistes traversant le département devront être prudents, car les radars ne sont pas réputés pour leur humour corrézien.

Jean-Louis Mercier

https://www.lamontagne.fr/tulle/transport/correze/2018/06/29/en-correze-le-departement-repond-par-l-humour-a-l-obligation-des-80-km-h_12906668.html

BASE 14 995X225

Trois points importants parmi les autres :

Sur RTL, Philippe a déclaré "Mais la loi c'est la loi"

Or, ou ce personnage ne connaît rien à la législation ou il essaie de nous manipuler car cette décision inique n'est pas une loi mais un décret, le
Décret n° 2018-487 du 15 juin 2018 relatif aux vitesses maximales autorisées des véhicules

Le 14 juin dernier, pour faire rejoindre Rochefort depuis La Roche-sur-Yon, soit un trajet de 110 kilomètres, Macron a utilisé un falcon ! Alors qui coûte un pognon dingue ?
Le 30 juin dernier le Monde écrivait :
"La diminution de la vitesse, qui entre en vigueur dimanche, a été repoussée pendant cinq ans, notamment en raison des élections municipales, européennes et présidentielle."
Ils ne se rendent même pas compte des stupidités et/ou atrocités qu'ils écrivent !
Si le 80 km/h diminuait réellement le nombre de morts, cela veut dire qu'ils ont accepté sciemment que des Français meurent pour gagner les élections !   S.R.

mardi 3 juillet 2018

Les motards en colère mobilisés contre les 80 km/h ce samedi 30 juin à Limoges

Les Fédérations françaises des motards en colère (FFMC) de Creuse et de Haute-Vienne se sont rassemblés ce samedi à Limoges pour contester le passage à 80 km/h sur le réseau secondaire, effectif au 1er juillet.

ACT MOTARDS VITESSE

Les motards ne décolèrent pas ! La FMMC a appelé ce samedi à une énième manifestation nationale afin de contester cette nouvelle réglementation.
Dès 13 heures, les motards de la Creuse sont partis de La Souterraine, puis se sont engagés dans des blocages partiels de la RN145 et de l’A20, pour rejoindre leurs « copains de la Haute-Vienne ».

Six radars bâchés

Réunis à plus de 200 au Champ de Juillet, ils ont mis le feu au carrefour entre la rue d’Isly et le cours Bugeaud, où se situe le siège de la députée En Marche, Marie-Ange Magne. Une façon de fustiger la politique actuelle du Gouvernement. Le cortège a ensuite pris la route, par le périphérique, en direction du radar du Boulevard Bel-Air, le premier à être bâché. Passant par la D2000 et l’A20, où un arrêt s’est effectué pendant quelques minutes, les motards ont recouvert cinq autres radars.

860_autocollant_0

Le passage à 80 km/h sur les routes secondaires était bien-sûr dans la ligne de mire des motards, pour qui « ce changement de vitesse ne règlera en rien le problème de la mortalité routière, et pourrait même l’aggraver : voitures, motos et camions circulant à la même vitesse, les usagers respecteraient alors moins les distances de sécurité, augmentant les accidents entre véhicules lourds et légers » d’après Thierry Durant, coordinateur de la FFMC 87.

Les motards en colère ont fait dix-sept propositions au préfet en matière de sécurité routière, dont l’interdiction de doubler pour les poids lourds de la sortie Carrefour Boisseuil à la sortie Cora sur l’A20, mais « rien n’a avancé » regrette Thierry Durant. De même, l'amélioration de l'état des routes est réclamée depuis un moment : "On veut un réseau propre, un réseau modernisé, un réseau sécurisé". Mais les réponses peinent à arriver...

D’après Daniel Gargaud, coordinateur de la FFMC 23, les prochaines mobilisations concerneront l’installation des panneaux à 80 km/h et les radars : « le combat continue ».

manif_motards_blocage_a20-00_00_08_24-3516655

Alicia Blancher

https://www.lepopulaire.fr/limoges/transport/2018/06/30/les-motards-en-colere-mobilises-contre-les-80-km-h-ce-samedi-30-juin-a-limoges_12908214.html

BASE 14 995X225

Des motards et pas un automobiliste !
Il faut néanmoins noter un point positif : les automobilistes coincés derrière la manif arrêtée sur la D2000 ne râlaient pas !

En ce qui concerne Magne, ils ne connaissent pas la vieille tradition française en ce qui concerne ce genre de personnage ; le goudron et les plumes ! Dommage ! S.R.