mardi 17 avril 2018

Sibyle Veil, une camarade de promo de Macron nommée à la tête de Radio France

BASE 14 995X225

Pure coïncidence - évidemment.  E. H

ACT SIBYLLE RADIO FRANCE

Décidément, la promotion "Senghor" de l'Ena (2002-2004) est une fabrique à cadors. Après Emmanuel Macron, élu président de la République à 39 ans, Sibyle Veil a été nommée ce jeudi 12 avril présidente de Radio France par le CSA. Cette ex-conseillère de Nicolas Sarkozy à l'Elysée, âgée de 40 ans, était depuis 2015 directrice financière de la Maison Ronde. Elle est nommée pour cinq ans.

Première femme à cette fonction depuis Michèle Cotta en 1981, elle succède à Mathieu Gallet, débarqué de Radio France après avoir été condamné en première instance pour favoritisme dans une affaire concernant ses fonctions précédentes à la tête de l'Ina.

Sibyle Veil a formé un "ticket" avec l'actuel directeur des Antennes de Radio France, Laurent Guimier. Celui-ci reste numéro deux de la maison.

Avant de rejoindre l'univers de la radio, Sibyle Veil a été directrice de la transformation à l'AP-HP, entre 2011 et 2015. Née Petitjean, elle est l'épouse de Sébastien Veil, le petit-fils de Simone Veil.

https://www.marianne.net/medias/sibyle-veil-une-camarade-de-promo-de-macron-ena-nommee-la-tete-de-radio-france

Posté par UPR Creuse à 04:15 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

lundi 16 avril 2018

Le Middle-Western spaghetti de Trump et Macron

TRIBUNE LIBRE /

TL WESTERN SYRIE

Pour quelques dollars de plus !

Par Badia Benjelloun

 

L’escouade d’Hollywood

Cette fois, l’Observatoire des Droits de l’Homme syrien qui, depuis 2011, à partir de son arrière boutique de Londres, a donné toute sorte d’informations sur les exactions de l’horrible dictateur Bachar Al Assad contre son peuple, n’a pas relayé l’attaque au gaz de Douma ce 7 avril 2018. Ni le Croissant Rouge syrien ni la coordination de l’ONU en Syrie, présents tous deux dans la Ghouta orientale, n’ont été en mesure de confirmer l’existence de victimes d’une intoxication aux armes chimiques.

qui-sont-les-casques-blancs-de-syrie

Seuls les Casques Blancs, primés par le cinématographe mondial d’Hollywood qui a reconnu là l’un des siens, ont diffusé des images de corps amoncelés et d’enfants dénudés avec un masque censé délivrer de l’oxygène en guise d’assistance ventilatoire. (1). Ils ont également fourni le film de la dévastation d’un appartement au toit défoncé par la chute d’un obus intact gisant dans un lit qui n’a pas souffert de dommages de la part d’une masse atterrie brutalement sur lui.(2) Il semble que dans ce cas, la mise en scène a choisi de présenter les effets de gaz suffocants non neurotoxiques. Ceux-ci sont doués d’un fort pouvoir rémanent, les symptômes cliniques qu’ils produisent sont difficiles à mimer et ils obligent de plus à une protection drastique des sauveteurs, jusque là négligée dans la post production des Casques Blancs. Le chlore et autres agents vésicants génèrent des risques de mort immédiate mais aussi des effets retardés de plusieurs heures redoutables liés à l’œdème résultant des brûlures de l’arbre respiratoire et des alvéoles pulmonaires. (3)

Le 7 avril, il aurait été dénombré 48 morts parmi les 500 personnes atteintes par les armes chimiques. La sincérité d’une telle allégation doit être mesurée à l’enquête sur le devenir des 452 personnes rescapées. Les observations diligentées par l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques devra s’y intéresser et exposer publiquement et de manière argumentée leur devenir. Plusieurs jours plus tard, les gaz même si plus denses que l’air prétendument utilisés auront été dispersés mais les lésions et séquelles inévitables des désordres anatomiques induits sont identifiables longtemps après.

L’opération faux drapeau prévue et non prévenue

15855-syria_news

Quelques arguments militent en faveur d’une infiltration des agents de la propagande djihado-occidentales par le renseignement syrien et russe. Au cours du mois de mars, le gouvernement russe a annoncé être au courant d’une préparation en cours d’une provocation sous forme d’attaque chimique sous faux drapeau. Des citoyens syriens et des membres du personnel de l’hôpital de Douma témoignent de l’irruption d’inconnus dans la ville faisant irruption dans l’établissement munis de caméras et arrosant d’eau des personnes présentes.

(...)

La manipulation.

v03_03300136

Les Occidentaux comptent sur l’effet d’horreur déclenchée par l’évocation ‘gaz et armes chimiques’ et liée dans la construction d’un inconscient collectif autour de l’extermination nazie, toujours mise en avant dans les mass medias et les programmes scolaires comme la quintessence du Mal. Un tel effet de sidération n’a jamais obtenu avec les agents exfoliants fabriqués par Monsanto et délivrés par les bombardiers américains sur le Vietnam, tuant des civils par centaines de milliers et détruisant la végétation et stérilisant les sols pour des siècles. Ni avec l’usage d‘armes chimiques encore plus sophistiquées et non identifiées à Gaza en ce moment pour réprimer une population qui se révolte contre sa situation d’assiégée sous blocus. (5) Pas plus le phosphore blanc étasunien à Fallouja en 2004 (6) ni l’israélien à Gaza en 2009 n’ont ému en leur temps la communauté internationale de la même manière.

Propagande, l’ascension.

_95159158_fakenews

L’attaque dans la nuit du 13 au 14 avril de la Syrie par la coalition des Usa et de ses vassaux britanniques et français est venue couronner celle de montée médiatique irrésistible contre le camp syrien et ses alliés. Le mois de mars a été marqué par les condamnations de la Russie dans l’affaire Skripal, dont le père, la fille ainsi que leur chat et leurs deux hamsters ont fait les frais. Les humains ont survécu à l’ingestion de moules contaminées par des saxitoxines (8) mais pas les animaux domestiques qui ont dépéri dans leur résidence mise sous scellés. Puis vint à point nommé le relais occasionné par les trois obus de chlore prétendument largués depuis des hélicoptères de l’armée arabe syrienne. Celle-ci était en voie d’achever la libération totale de la Ghouta orientale des mercenaires qui l’occupaient depuis 2012 (9) et la soumettaient à une économie de pénurie et de contrebande.

ob_5eabca_ob-f0ba8d-mbs-1-blog1

La montée de la propagande et l’agencement des scénarios (devenus des "narratifs") ont encadré le long périple du successeur auto-désigné au trône du troisième royaume des Séoud en Ocident.

Du bruit.

La démonstration de force, menée depuis les bases étasuniennes dans ses quasi-colonies arabes du Golfe, s’est limitée à détruire des sites inoccupés et n’a pas fait de victimes humaines en dehors de quelques blessés.

Elle a pris un soin extrême à ne toucher aucune cible russe.

Elle a démontré l’efficacité de vieux systèmes anti-missiles soviétiques utilisés par l’armée syrienne avec un taux d’efficacité de 71 missiles détruits sur 103 .

NdE : on imagine ce que ça donnera quand les russes fourniront des S300 à l'armée syrienne...les S400 ( actuellement imparables) étant réservés à la sanctuarisation des bases russes... et turques.

Rfl1946

Elle se devait de punir le succès des forces syriennes qui ont chassé les mercenaires à l’Ouest de Damas, leurs bandes sont désormais cantonnées à Idlib.

Les trois pays concernés par les ventes d’armes aux pays arabes du Golfe ont offert ce spectacle comme garantie de leur engagement en faveur des pétro-monarques de moins en moins enclins à croire en l’efficacité de leur arsenal. Ils se sont ridiculisés. Mais en jouant ainsi leur piètre numéro, ils espèrent maintenir l’atmosphère de tension nécessaire à leur funeste commerce. Ils appliquent ainsi leur doctrine en adéquation avec leurs objectifs et leurs moyens, pas de conflagration mondiale, mais conflits régionaux de moyenne à faible intensité toujours en cours.

En attendant la chute du dollar, beaucoup de pays périphériques risquent encore de souffrir de cette confrontation entre une Eurasie en montée de puissance irrépressible et cet Occident fané et sans crédit, sinon celui du mensonge et de la tromperie terriblement difficiles à contrer tant leurs peuples sont ‘zombifiés’.

Badia Benjelloun

http://www.librairie-tropiques.fr/2018/04/le-middle-western-spaghetti-de-trump-et-macron.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

BASE 14 995X225

Soyons justes: l'affaire du napalm au Vietnam avait suscité une émotion internationale et provoqué des manifestations gigantesques aux Etats- Unis et partout dans le monde, au point de provoquer des changements politiques importants à Washington, notamment.

Par contre, il est vrai que depuis, c'est le "2 poids 2 mesures" qui l'a emporté, selon la volonté des médias. On a même eu droit à de nouveaux éléments de langage du type "dommages collatéraux" ou "frappes chirurgicales"...   P.G.

Posté par UPR Creuse à 04:15 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Après les sanctions américaines, les sénateurs russes proposent des représailles économiques fortes

Les sénateurs russes de la Douma d'Etat ont annoncé le 13 avril avoir rédigé un projet de loi proposant une restriction drastique des importations de biens et de services américains en réponse aux dernières sanctions de Washington.

ACT SANCTIONS RUSSES OLIGARCHIE

Face aux dernières sanctions américaines visant une série d'hommes d'affaires, d'entreprises et de responsables russes, des parlementaires russes ont proposé le 13 avril de prendre plusieurs mesures de rétorsion. Un projet de loi appelant à restreindre les importations de logiciels, de produits agricoles, de médicaments, de tabac et d’alcool en provenance des Etats-Unis sera débattu la semaine prochaine à la Douma d'Etat, chambre basse du parlement russe.

Des mesures qui pourraient «perturber» l’économie américaine

5ad0929c488c7b76258b4567

Les sénateurs russes ont également suggéré de suspendre la coopération avec Washington dans divers domaines stratégiques à l’instar de l’énergie atomique et de l’aéronautique. Si ce projet de loi est adopté, la Russie suspendra notamment l’exportation de titane à destination de Boeing. Une décision qui aurait un impact très lourd sur le constructeur américain selon le porte-parole de la société publique industrielle russe Rostec, Viktor Kladov.

Dans une récente interview accordée au quotidien russe Rossiïskaïa Gazeta, il a indiqué que depuis l’année dernière, 40% des pièces d'avions en titane russe avaient été vendues à Boeing et 60% à son rival "européen" Airbus. De son côté, Piotr Pouchkariov, analyste en chef du groupe financier TeleTrade, a estimé que «la Russie ét[ait] capable de "perturber" l’économie des Etats-Unis en arrêtant ou en restreignant l’importation de ce précieux métal». 

7371897_picsou-bain-d-or_1000x625

Enfin, les sénateurs russes ont appelé à lever l'autorisation faite aux entreprises américaines de participer aux privatisations russes. À l'heure actuelle, la liste des entités juridiques pouvant organiser des transactions de privatisation en Russie comprend Goldman Sachs, JP Morgan, Credit Suisse, Morgan Stanley, BNP Paribas, UBS, CITI et plusieurs autres banques étrangères.

Selon, les données officielles des douanes russes, la Russie a importé 12,5 milliards dollars de produits américains en 2017.

https://francais.rt.com/economie/49741-parlementaires-russes-proposent-mesures-sanctions

BASE 14 995X225

ça ne va pas les tuer, mais c'est toujours bon à prendre, et surtout, ça va dans le bon sens: l'impérialisme US est aussi une domination économique, juridique, culturelle...

P.G.

5978a903488c7b4a0a8b4567

Posté par UPR Creuse à 04:00 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 13 avril 2018

Images du jour en vrac

20180411_hollande_versus_macron_web

21383026-24442094

21433857-24469787

21479039-24503764

DaaMTf_WAAA6Py-

DaaNW1OWAAATIOu

Dafw7WxWAAMpNZD

DagbmwjWAAAr2RP

DaVedlXX0AAccf4https://www.les-crises.fr/miscellanees-du-12-04/

Posté par UPR Creuse à 04:30 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 11 avril 2018

« Hallucinant. Comme les gens votent mal, supprimons le vote !! Les Pays-Bas suppriment le référendum… »

TRIBUNE LIBRE / par

TL PAYS BAS REFERENDUMS

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

C’est une information surréaliste en provenance des Pays-Bas qui nous arrive.

Comme vous le savez, le problème en demandant aux peuples leur avis, c’est qu’ils pourraient avoir l’outrecuidance de ne pas être d’accord avec la façon dont certaines élites au pouvoir ont décidé de les ruiner et de les mener vers la misère.

Lorsque l’on a demandé aux Français de voter pour ou contre la constitution européenne, ces vilains citoyens ont décidé que finalement, ils préféraient somme toute conserver leur constitution à eux, et puis tant qu’à faire, leur souveraineté plutôt que de tout déléguer à des mamamouchis européens planqués bien loin d’eux, dans un autre pays, et travaillant pas forcément uniquement à leur profit.

Je sais, c’est égoïste, petit, cela manque de « vision » et on sait tous que l’Europe c’est la paix machin toussa-toussa.

Mais ce n’est pas tout, voici que les Néerlandais se sont mis à avoir le même genre d’idée saugrenue. Du coup, la défiance des peuples à l’égard de « l’UERSS » a fini par se voir au grand jour, et ce n’est évidemment pas bon… pour les affaires de nos mamamouchis europathes.

Comme la démocratie c’est pénible, supprimons le vote !

Les députés néerlandais ont adopté par 76 voix contre 69, jeudi, un projet de loi qui prévoit la suppression du référendum consultatif. Jusqu’à maintenant, lorsqu’une pétition avait récolté plus de 300 000 signatures, le gouvernement se voyait contraint d’organiser un scrutin. Un référendum de ce type sur le pouvoir des services de renseignements est prévu le 21 mars. Ce pourrait bien être le dernier.

Le texte préparé par la ministre des Affaires intérieures, Kajsa Ollongren, met en fureur une partie de l’opposition.

De 1952 à 2015, seuls deux référendums, dont celui qui a vu le rejet de la Constitution européenne en 2005, avaient été organisés aux Pays-Bas. Mais depuis peu, les consultations se multipliaient. En 2016, les Néerlandais ont dû répondre « oui » ou « non » à l’accord d’association entre l’Union européenne et l’Ukraine. Et en mars, ils doivent se prononcer sur les pouvoirs accordés aux services des renseignements néerlandais.

Dans le cas du référendum sur l’Ukraine, le « non » l’avait emporté. Pendant des mois, le gouvernement néerlandais avait traîné le résultat comme un boulet, avant de décider de ne pas remettre en cause l’accord entre Bruxelles et Kiev.

arton38460-cf27e

Je vous disais, comme la démocratie est un truc assez emmerdant pour pouvoir faire ce que l’on veut, le mieux c’est tout de même d’abolir la notion de vote et de démocratie tant qu’on y est.

Certes, pour le moment, il va subsister l’illusion des élections régulièrement convoquées, ou le choix qui vous sera laissé sera tout simplement de ratifier l’élection du gus (chez nous c’est Macron) que le système a choisi pour préserver ses intérêts à lui, et pas les vôtres.

Ce qu’il y a de remarquable, c’est que l’Europe finit, par la force des choses, par apparaître ce qu’elle devient réellement, à savoir un régime malsain et autoritaire.

L’Europe ce n’est pas la paix. C’était déjà la misère, et cela devient la dictature.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

https://insolentiae.com/hallucinant-comme-les-gens-votent-mal-supprimons-le-vote-les-pays-bas-suppriment-le-referendum-ledito-de-charles-sannat/

Posté par UPR Creuse à 05:00 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

vendredi 6 avril 2018

Le très inquiétant pouvoir de Palantir, la boîte mêlée au scandale Facebook, à la NSA... et à la DGSI

C’est un nom qui, il y a un peu plus d’une dizaine d’années, ne suscitait l’excitation que dans les forums de discussion des fans les plus férus du Seigneur des Anneaux. Les palantiris (palantir au pluriel), ces 7 pierres elfiques quasi-indestructibles, permettaient à ceux qui les possédaient de voir partout, jusque dans le coeur de leurs ennemis. Mais aujourd’hui, la puissance du palantir s’est exportée bien au-delà de la Terre-du-Milieu. La start-up homonyme d’analyse de données a les mêmes ambitions : tout voir, constamment, n’importe .

ACT PALANTIR

De la même manière qu’il n’y a qu’un anneau pour les gouverner tous, ce Palantir là est unique. Interlocuteur privilégié des entreprises et des gouvernements, ses logiciels d'organisation d'informations sont utilisés par de multiples services de renseignements, de la NSA jusqu’à la DGSI française. La puissance de cette licorne, qui cultive autant son culte du secret que sa réputation d’omniscience, inquiète d’autant plus que son nom est désormais associé au plus grand scandale qu’ait jamais connu Facebook : l’affaire Cambridge Analytica.

Ce mardi 27 mars, Peter Thiel, le monsieur numérique de Donald Trump et co-fondateur de Palantir, a dû être un peu gêné aux entournures. Le nom de sa société a été pour la première fois mêlé à celui de CA, la firme d’analyse de données britannique. Christopher Wylie, ancien employé, a évoqué devant les parlementaires britanniques les liens privilégiés entre sa société et Palantir. Cette dernière aurait eu accès aux données des 50 millions d’utilisateurs Facebook récupérées par Cambridge Analytica.

Palantir, a aussitôt démenti, expliquant qu’elle “n’avait jamais eu de relation avec (l’entreprise) et n’a jamais travaillé avec ses données". Plus tard, dans la journée de mardi, l’entreprise est revenue sur ses propos, annonçant l’ouverture d’une enquête : “Nous avons appris aujourd’hui qu’un employé, entre 2013 et 2014 s’est associé à titre personnel avec Cambridge Analytica. Nous nous penchons sur le sujet et verrons par la suite les actions appropriées". Pour être très clair, sans Palantir, pas sûr que Cambridge Analytica aurait pu faire autant fructifier ces millions de données utilisées pour la campagne Trump. Wylie a expliqué qu'Alexander Nix, ex-dirigeant de la firme britannique, était particulièrement intéressé par le travail de la start-up américaine.

Gotham, le logiciel dont les espions raffolent

La-société-du-spectacle-debord-02

Être associée publiquement à une possible manipulation d’électeurs n’est pas du meilleur effet pour une entreprise qui équipe les services de renseignements les plus puissants de la planète. La start-up, fondée en 2004, leader de l’analyse de données dans le monde, a réussi à devenir aussi indispensable dans l’ombre des gouvernements que dans celle de la bourse, à Wall Street.

Comment ? Grâce à sa technologie hyperperformante, qui se décline en deux logiciels aux noms équivoques. Metropolis qui croise les données des banques et des fonds d’investissements, et Gotham, conçu pour décrypter les informations récoltées par les autorités.

"Pour les services de renseignement, leur logiciel est aussi essentiel que Windows l’est pour les gens qui utilisent des ordinateurs, explique à Marianne Fabrice Epelboin, enseignant à Sciences Po spécialiste des médias sociaux et du web. Sans lui, vous auriez une interface complètement inutilisable. C’est rigoureusement le même principe avec le Gotham de Palantir". Il permet aux autorités de croiser les informations de millions de paramètres et sources différentes : "Imaginez que vous devez analyser 25 rapports d’auditions différents et les recouper avec les profils de 22 personnes incriminées. Humainement, c’est très compliqué. Palantir, lui, peut le faire à une vitesse folle, décrit à Marianne Chem Akrouf, ancien analyste en renseignement au sein de la Direction du Renseignement Militaire. Il apporte du sens à un amas d’informations impossibles à analyser à échelle humaine".

1984-big-brother-poster

Ses capacités et son carnet d’adresse ont vite attiré l’attention. A ses débuts, elle a été en partie financée par In-Q-Tel, le fond d’investissements de la CIA et conçue en partenariat avec d’anciens agents des renseignements. Selon The Intercept, le nom de la société commence à être associé à des services de renseignement étrangers dès 2008. Lors d’une visite des renseignements britanniques à leurs homologues américains, Palantir fait la démonstration de ses talents. Dans un scénario imaginaire, le logiciel de la société identifie des utilisateurs de Wikipédia appartenant à une secte religieuse et parvient même à tracer l’étendue de leurs relations avec leurs proches. Ce n’est qu’un exercice mais c’est toute la puissance d’intrusion et d’espionnage qui est ici dévoilée devant les espions de la Reine : “Nous sommes très impressionnés, écrivent-ils dans un rapport. Vous devez le voir pour le croire". "Ca marche pour toutes les interfaces - même pour Google Earth !” s’extasiera plus tard un autre expert. Si la délégation britannique est alors aussi enthousiaste, c’est parce qu’elle a conscience de son retard. Elle a les données, mais pas l’analyse. Pourtant, elle hésite : non seulement le coût du logiciel est très important mais en plus, son achat rendrait l’agence de renseignement “extrêmement dépendant d’un produit commercial" dont l’entreprise fait abondamment la promotion. Mais ils finissent par l’adopter. D’autres pays vont suivre. Parmi eux, la France.

La souveraineté nationale de la France en question

Peu importe si de nouvelles craintes s’ajoutent à celles qui agitaient la conscience des espions britanniques. En 2015, deux ans après le scandale des écoutes de la NSA, le site spécialisé Techcrunch révèle que l’entreprise a offert ses services à l’agence de renseignement américaine. Comme le relève Télérama, dans la France de 2016, meurtrie par les attentats, la DGSI balaie les inquiétudes sur une éventuelle fuite des données outre-Atlantique et avance l’argument de l’urgence. A sa tête, Patrick Calvar, auditionné par la commission de défense de l’Assemblée nationale, justifie l’achat de son logiciel de la même manière que les agents britanniques en leur temps : "Nous ne manquons pas de données ni de métadonnées, mais nous manquons de systèmes pour les analyser [...] Les entreprises françaises qui [les] développent ne sont pas encore capables de répondre à nos besoins, alors que nous devons acquérir ce big data immédiatement."..

otan

La France signe un contrat de 5 ans avec la société à l’été 2016. Les services de Gotham coûtent 10 millions d’euros à la DGSI, soit 5% de son budget

La solution sera temporaire", assure ensuite Patrick Calvar. Qu’importe les voix qui s’élèvent pour protester contre ce juteux contrat remporté par Palantir. Au premier rang desquelles, évidemment, les concurrents français de l’Américain : "Les acteurs économiques hexagonaux que je représente au sein du Conseil des industries de la confiance et de la sécurité (CICS) se sont émus de cette situation, se désole à l’époque le président de ce regroupement, Marc Darmon, également l'un des dirigeants de Thales. L'histoire et les clients de Palantir soulèvent des questions touchant à notre souveraineté nationale".

Macron mécontent de l'utilisation de Palantir

Les Français soupçonnent fortement la start-up d’être encore à la botte de la NSA : Les représentants de la DGSI qui assurent que la société n’a vendu qu’un logiciel à la France et est indépendant des services de renseignements américains sont les mêmes personnes qui disaient jusqu’à Snowden qu’il n’y avait pas d’écoutes en France !, se désespère Fabrice Epelboin. Il n’est pas le seul à être inquiet : selon une source impliquée dans le dossier, à son arrivée à l’Elysée, Emmanuel Macron “aurait été particulièrement mécontent" de l’utilisation de Palantir par les services de renseignements français. Le Château craint que les données françaises ne soient “captées, vendues, raffinées à des tiers" par la société. “Ils ont décidé de booster les spécialistes français du secteur en secret, pour préparer le prochain appel d’offre", nous a-t-on confié.

59f3109f09fac2c3058b4568

En attendant, Palantir, elle, continue son irrésistible ascension : plusieurs sociétés européennes, comme Airbus, se sont offerts ses services. Aux Etats-Unis, de la NSA à la police, la société semble s’infiltrer dans chaque interstice laissés par les autorités. A la Nouvelle-Orléans, depuis 2012, Palantir aurait signé un partenariat avec les forces de l’ordre de l’Etat. L’objectif : la mise en place d’un système de police prédictif dont même les élus locaux n’auraient pas connaissance. Selon The Verge, ce modèle de prédiction utilise une technique de renseignement appelée “analyse de réseau social", qui vise à établir les liens entre des personnes, des lieux, des armes et… des indices provenant des réseaux sociaux. Comme, au niveau politique, certaines sociétés spécialisées dans le profilage cherchent à savoir précisément ce que les Internautes pensent pour mieux les identifier.

Un trio surpuissant

Et selon Fabrice Epelboin, Palantir aurait pu avoir des progrès à faire dans le domaine du profilage... progrès que Cambridge Analytica aurait pu lui apporter en échange ! “N’importe quel autre laboratoire employant des sociologues comme Cambridge Analytica auraient pu récupérer les 50 millions de profils d’utilisateurs Facebook, estime-t-il. Le trésor, ici, ne sont pas les données. C’est le modèle prédictif qui se cache derrière". Si le partenariat est avéré, chacun aurait eu son rôle : Facebook aurait "fourni" les données (à son corps défendant, affirme la plateforme), Palantir aurait permis leur lecture et Cambridge Analytica leur analyse psychologique. Un modèle prédictif suffisamment efficace pour contribuer à faire élire Donald Trump.

smatphone-foule

On parle d’un système qui est capable de déterminer votre sexualité, votre conscient intellectuel, vos centres d’intérêts, vos faiblesses psychologiques, ce qui vous fait rêver… Si j’ai ce genre de profil, je fais ce que je veux de vous". Une technologie qui, tombant entre de mauvaises mains et associée à celle de Palantir, pourrait faire des ravages. Comment ne pas imaginer les moyens qu’un tel logiciel pourrait donner à un dirigeant autoritaire ? L’entreprise l’a bien compris et revendique haut et fort son "engagement" à l’égard de la vie privée et des libertés. Sur son site, la start-up dont le patron a pourtant critiqué la “jalousie" de l’Union européenne vis-à-vis de la Silicon Valley, se fait le chantre du Règlement général sur la protection des données (RGPD) européen : “Chez Palantir, nous nous engageons à aider les organisations à protéger la vie privée et à renforcer la confiance dans la manière dont elles utilisent l'information et réalisent le potentiel de leur transformation numérique".

"Je ne crois pas que liberté et démocratie soient compatibles"

Si la RGPD est une opportunité de business pour Palantir, il y a fort à parier, pourtant, que ce règlement ne ravit pas par principe les dirigeants de la société, libertariens de coeur et d’esprit, avocats d’un Etat réduit et de réglementations toujours plus limitées. Peter Thiel, à l’occasion d’une publication dans le think tank libertarien Cato Institute, avait d’ailleurs annoncé en une formule choc sa manière de voir le monde : "Je ne crois plus que la liberté et la démocratie soient compatibles". De la part du représentant de Palantir à la table de Donald Trump, cette déclaration n’a rien de rassurant.

https://www.marianne.net/monde/le-tres-inquietant-pouvoir-de-palantir-la-boite-melee-au-scandale-facebook-la-nsa-et-la-dgsi?_ope=eyJndWlkIjoiYWMyOWU1Y2FmYjA3MWM5ODc0NzFmNzZlMmM0NTQwMTgifQ==

BASE 14 995X225

Et moi qui croyais que c'était Poutine qui avait manipulé l'élection... Faudrait savoir!

Quant au coup de "Macron serait mécontent", on est censés y croire: aucun responsable dela DGSI n'a été viré, à ma connaissance.           P.G.

Posté par UPR Creuse à 04:15 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 5 avril 2018

« Nation, bullshit et Novitchok à l’ère totalitaire »

TRIBUNE LIBRE /

14121697lpw-14122328-article-franceattack-jpg_5122887_660x281

(billet d’humeur)

TL NATION EUROPEENNE


par Bruno Adrie

Je relevais dans un billet récent la tentative de récupération du massacre de Carcassonne par un ministre de l’Éducation soucieux d’en tirer des leçons pour définir la citoyenneté au XXIème siècle. Voulant évidemment faire taire les contestations de tout bord, sacrifiant au sacro-saint consensus prôné par la doctrine de la bonne gouvernance, cherchant à excommunier les voix dissidentes qui fleurissent aujourd’hui dans un contexte de mensonge gueulard et grandissant, le ministre moralisateur était monté en chaire pour affirmer que la nation est « un ensemble qui nous dépasse ».

 

 

Mais qu’est-ce que la nation, vue depuis les hauteurs dorées et moquettées des ministères, depuis le clair-obscur des conseils d’administration des banques et depuis les rédactions des papelards chiffonnés qui les servent avec empressement?

La nation, c’est une vessie informe crevée de toutes parts par les seringues de la propagande. Elle est posée là, dégonflée, sans protection au milieu d’un pays sans monnaie, sans frontière, sans armée – l’OTAN veille au grain et l’ex-chef d’état-major bourru de nos armées est aujourd’hui officiellement américain – et elle n’a pas de politique économique hormis celle imposée par la technostructure européenne qui est le déguisement commode choisi par un totalitarisme que beaucoup ont cru vaincu et n’ont pas vu perdurer sous sa forme nouvelle.

 

 

Il faut avoir à l’esprit que lorsque nos ministres lardés de grimaces et emballés d’arrogance évoquent la nation, ils ne croient pas un instant à leur bullshit – merci M. Wauquiez pour votre enfantine sincérité ! –, car la nation n’est pour eux qu’une idée, un mot creux encore plein des échos tournoyants d’un passé révolu, un Novitchok destiné à paralyser les systèmes nerveux. Elle est l’ultime représentation capable d’entretenir l’illusion politique en France, une illusion d’optique nécessaire pour pouvoir prolonger le règne de l’Argent et de ses agents sur un système électoral truffé de pièges et de malédictions.

Ces gens sont le principal ennemi de notre Civilisation, le principal obstacle à notre survie et constituent sans doute la maladie, l’épidémie, la nouvelle peste noire choisie par la providence pour mettre fin à notre Histoire.

Bruno Adrie

http://www.librairie-tropiques.fr/2018/04/nation-bullshit-et-novitchok.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

Posté par UPR Creuse à 05:15 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Grèce : Le démantèlement méthodique et tragique des institutions de santé publique

Et dire que l'on trouve encore des idolâtres de l'UE !
Mais ces idolâtres, par stupidité, inconscience, paresse intellectuelle ou manque d'empathie
sont quelque part responsables de la situation en Grèce.
Et quand des enfants meurent de faim ou de maladie
et que nous ne faisons rien pour arrêter les vautours qui pillent leur pays, nous sommes quoi ?

DS GRECE SANTE

Grèce : Le démantèlement méthodique et tragique des institutions de santé publique

12 mars par Noëlle Burgi, Membre du CNRS, CESSP
CADTM = COMITE POUR L'ABOLITION DES DETTES ILLÉGITIMES

Le système national de santé grec a été démantelé par l'application d'un ensemble de mesures imposées depuis 2010 par les créanciers de la Grèce dans les secteurs de santé primaire, secondaire et pharmaceutique. Ce texte présente une analyse critique des principales mesures de compression budgétaire mises en place dans ces secteurs et introduit un débat sur des initiatives communautaires censées renforcer certains déterminants sociaux de la santé (indemnités de chômage, assurance maladie, revenu minimum garanti). Il apparaît que les politiques mémorandaires ont manqué le but d'efficience et d'efficacité affiché, mais peut-être pas le projet implicite de construire un « nouveau modèle social européen » réduit à quelques prestations tout juste suffisantes à la survie des dépossédés. En s'appuyant sur de nombreux travaux scientifiques, des entretiens en Grèce auprès de militants et dans des établissements de soin et une enquête en cours dans des quartiers ouvriers du Pirée, l'article conclut à l'épuisement – passager ? – des forces luttant pour la survie des droits sociaux démocratiques.

Sept ans après la mise en œuvre des memoranda, la Grèce se trouve dans une situation bien pire qu'en 2010


Introduction de l'article écrite par les Moutons Enragés :
"Nous avons toujours pensé, que la Grèce servait de laboratoire et que, si ça marchait pour les grecs, ça pourrait s'appliquer à d'autres. Les exigences de la troïka BCE/FMI/Commission Européenne, censées superviser les plans de sauvetage et ses implications dans les États membres de l'Union européenne, ont détruit le système de santé grec, au point où les médicaments de premières urgences pour les grands malades, diabétiques, cancéreux etc.. sont difficilement, voire plus du tout accessibles. Avec 200 euros par mois, qui peut payer 50% du prix de certains médicaments ?..."

 

La Tourmente grecque » : mortalité infantile + 43 %

31 juil. 2015 - Le taux de mortalité infantile a progressé en Grèce, depuis le début de la crise, de 43 %. C'est à ce taux que l'on reconnaît le niveau de développement d'un pays. La Tourmente grecque, film de Philippe Menut, rappelle cette triste réalité, et bien d'autres, qui montrent que la Grèce sert de "cobaye" aux aux spéculateurs.
"Le budget de l'éducation nationale s'est effondré. Plus de 1000 écoles primaires et secondaires ont été fermées. Des enfants s'évanouissent à l'école à cause de la faim."

Posté par UPR Creuse à 05:00 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

dimanche 1 avril 2018

Mark Zuckerberg et la vie privée

Non, non, ce n'est pas une blague du 1er avril !!!!
Mais quand on connaît l'origine de facebook, on ne peut être surpris !!  S.R.

ACT FB ZUCKERBERG


 

« Respectez ma vie privée » demande Zuckerberg

Après une semaine de reportages intensifs, Mark Zuckerberg a demandé aux gens de respecter sa vie privée pendant cette période difficile.
Le PDG de Facebook, Zuckerberg, qui a été éclaboussé en première page et dans les actualités de la semaine dernière, a publié un communiqué de presse disant que l'utilisation de son nom pour vendre des journaux et recueillir des clics était une intrusion déraisonnable et qu'il espérait que son souhait d'être laissé en paix serait compris et respecté.


 

Pour le fondateur de Facebook, la protection de la vie privée n'est plus la norme

http://www.lemonde.fr/technologies/article/2010/01/11/pour-le-fondateur-de-facebook-la-protection-de-la-vie-privee-n-est-plus-la-norme_1289944_651865.html
11 janv. 2010
Mark Zuckerberg estimait que la notion de "vie privée" n'a pas du tout le même sens pour les jeunes générations que pour leurs parents.

 

mark_zuckerberg_78957070

 

La vie privée, un concept qui n'existe que pour Zuckerberg

15 oct. 2013 -
Il y a quelques jours, Mark Zuckerberg s'est offert la tranquillité en acquérant les quatre villas avoisinant la sienne à Palo Alto (Californie) pour 30 millions de dollars (22,2 millions d'euros). Le multimilliardaire de 29 ans a procédé à un tel achat parce qu'il ne voulait pas
«que le promoteur construise une énorme maison et vende la propriété comme étant la voisine de celle de Mark Zuckerberg»
Ses détracteurs n'ont pas oublié l'entretien avec un journaliste de TechCrunch au cours duquel Zuckerberg s'était prononcé sur la fin de la vie privée.


Mark Zuckerberg, un homme face aux critiques - RFI

http://www.rfi.fr/emission/20180323-mark-zuckerberg-face-critiques
23 mars 2018
C'était une folle semaine pour Facebook et son jeune PDG Mark Zuckerberg. Pris dans le scandale du détournement de millions de données d'utilisateurs du réseau social par la société britannique Cambridge Analytica, le groupe a dégringolé en bourse. Le jeune PDG de 33 ans a été convoqué pour s'expliquer devant la justice et les pouvoirs publics aux Etats-Unis et en Europe.

Posté par UPR Creuse à 18:32 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 31 mars 2018

Comment pas mal de Français ont pu voter Macron

BASE 14 995X225

Un dossier de presse  préparé par S.R. (UPR 87)
 


 

Décryptage : la méthode de Cambridge Analytica pour manipuler nos cerveaux

ACT FB BIG BROTHER

Par Pierre Schneidermann
Comment fait-on de la propagande à grande échelle sans éveiller les soupçons ? Cambridge Analytica semble avoir trouvé quelques réponses en scrutant de très près nos comportements.

Vous n'avez pas suivi l'affaire Facebook/Cambridge Analytica ? Un petit rattrapage en deux phrases s'impose : Facebook est dans la tourmente pour avoir laissé "fuiter" les données de 50 millions d'utilisateurs, qui ont été récupérées par Cambridge Analytica.

Grâce à cette manne, l'entreprise anglaise a dressé et classé des profils psychologiques de personnes pour ensuite leur balancer des messages hyperciblés et adaptés en période de campagnes électorales

Scandale Cambridge Analytica : Zuckerberg sort enfin de son silence

Mercredi 21 mars, le jeune patron de Facebook s'est enfin exprimé sur le scandale Cambridge Analytica. Comme à l'accoutumée, il a utilisé son canal d'expression favori : sa propre page Facebook (avant de répondre aux questions de CNN). L'heure est aux excuses. Morceaux choisis : "Nous avons la responsabilité de protéger vos données. Si nous n'y arrivons pas, nous ne vous méritons pas. Je me suis attelé à comprendre ce qu'il s'était passé exactement et à faire en sorte que ça ne se reproduise plus. La bonne nouvelle, c'est que les mesures les plus importantes pour éviter que ceci se reproduise ont été prises il y a plusieurs années. Mais nous avons aussi commis des fautes, nous devons fournir davantage d'efforts, les intensifier et faire en sorte que ça marche.

Le scandale Cambridge Analytica aurait-il pu se produire en France ?


En France, contrairement aux Etats-Unis, plusieurs lois encadrent de manière stricte la collecte et l'utilisation des données personnelles des électeurs.

Cette start-up sur laquelle Emmanuel Macron s'appuie pour sa grande marche

27 mai 2016 - La pépite française Liegey Muller Pons propose un logiciel d'analyse de données sociodémographiques.Après avoir travaillé pour François ­Hollande, elle aide le ministre de ­l'Economie dans sa quête du pouvoir.

LMP, la start-up qui a aidé Macron à gagner - Capital.fr

25 avr. 2017 - Cette start-up française propose aux partis politiques d'utiliser le big data pour gagner de nouveaux électeurs. ... Emmanuel Macron s'est offert ses services pour la présidentielle de 2017. ... Les campagnes sont de plus en plus scientifiques», affirme Guillaume Liegey, l'un des cofondateurs de LMP.

BASE 14 995X225

Et c'est comme ça que pas mal de Français ont pu voter pour Macron !!
Et on peut constater qu'il s'y est pris très tôt, au moins un an à l'avance, si ce n'est plus !

Et on peut aussi se rendre compte de l'article manipulatoire et langue de bois du Monde (mais est-ce une surprise) surtout quand il écrit que la publicité politique est interdite : mais que fait-il des 6 millions d'appels téléphoniques passés par macron à la suite du ciblage politique de la population ?

Est-ce à dire que l'élection de Macron est illégale puisqu'il a utilisé des méthodes interdites ?
S.R.

Posté par UPR Creuse à 04:45 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,