lundi 11 juin 2018

Brèves d'antipresse

BREVES ANTIPRESSE

FRANCE | Tir à vue sur Dassault

Il y a milliardaire et milliardaire, souligne Philippe Migault dans un bel hommage à l’industriel Serge Dassault qui vient de décéder. Il était de bon ton dans l’intelligentsia française de se moquer du fils de Marcel et de minimiser les réussites de sa prestigieuse entreprise. Le contraste avec la sympathie du même milieu pour un autre milliardaire juif, George Soros, est saisissant. Pourquoi cette iniquité?

«Il avait été interné à la sinistre prison de Montluc, puis au camp de Drancy par les nazis, tandis que son père était déporté à Buchenwald. Mais curieusement on n’a pas entendu une seule des grandes voix de gauche, si promptes à évoquer les heures sombres, rappeler à la décence ceux qui ont continué à mettre Serge Dassault au pilori alors qu’il était décédé. Il y a apparemment des juifs et des milliardaires qui méritent d’être défendus et d’autres qu’on peut livrer à la vindicte, même post-mortem.»

Serait-ce parce que Dassault incarnait «une certaine France», celle qu’on est pressé de voir disparaître?

«Par ses positions volontiers gaulliennes, par le groupe qui portait son nom, il incarnait cette persistance des vieux Etats-nation. Il incarnait cette France, cette excellence française, qui ne veut pas mourir. Cette France qui, tout en vendant ses avions d’affaire comme des petits pains aux Etats-Unis, ne plie pas le genou devant Washington et soutient ses intérêts face à Boeing et à Lockheed-Martin. Cette France qui non seulement continue à poursuivre un idéal de grandeur, mais ne bat pas sa coulpe, s’estime en mesure de poursuivre seule des objectifs élevés et ne doute pas d’elle. Cette France qui, tournant le dos à l’Europe lorsqu’elle estime que ses intérêts le justifient, démontre non seulement qu’elle est capable de rester, seule, au plus haut niveau, mais aussi qu’elle fait mieux, seule, que les Européens ensemble.»

Source: Stratpol.

http://log.antipresse.net/post/france-tir-a-vue-sur-dassault?mc_cid=99a44bf359&mc_eid=3a5e263339

MOLDAVIE | Un scénario de bande dessinée!

Pour les aspirants de West Point, il fallait faire simple. Comment leur expliquer les raisons qu’ils auraient de se battre dans une terre lointaine, dont ils ignorent probablement jusqu’à l’existence?

Par des comics, voyons! Avec des crayons et de la couleur, on résume la situation. En blanc, la Moldavie qui se réunifie avec la Roumanie après des années de «négociations». En rose orangé, le territoire de la Roumanie où sont massés les gentils tanks américains. En vert, les méchants tanks russes attendent sur sol ukrainien (!), pour intervenir et empêcher cette réunification. Bref, la fake news comme instruction stratégique!

Pour simplifier, la Transnistrie, pays russophone indépendant, coincé entre la Moldavie et l’Ukraine, a passé à la trappe. En 1992, elle avait fait sécession de la Moldavie pour éviter d’être englobée dans une grande Roumanie. Autre détail qui a son importance, la partie sud de la Bessarabie qui borde la mer Noire et qui appartient à l’Ukraine (en jaune sur la carte), est devenue terre roumaine. Il n’est pas précisé si c’est avec l’accord de l’Ukraine.

Il y a un peu de vrai dans ce scénario qui pourrait être le prélude à de grandes manoeuvres. Le 25 mars dernier, les unionistes manifestaient en nombre à Chisinau, capitale de la Moldavie, pour fêter le centenaire du rattachement à la Roumanie de la Bessarabie, qui jusqu’en 1918 était une marche de l’Empire russe. Mais le rêve d’appartenir à une grande Roumanie n’est pas celui d’une majorité de Moldaves. Depuis 2016, leur nouveau président, Igor Dodon, s’est engagé à chercher une voie indépendante et neutre entre l’Union européenne et l’Union eurasiatique.

Il n’est pas exclu qu’il trouve un jour des tanks amis sur son chemin.

Source: Sputnik Moldavie.

http://log.antipresse.net/post/moldavie-un-scenario-de-bande-dessinee?mc_cid=99a44bf359&mc_eid=3a5e263339

DELIRE | Google véganise ses emojis

Dans un tweet du 6 juin, la cheffe du design des emojis chez Google annonce une révolution culturelle dans la prochaine édition d’Android:

«On parle beaucoup d’inclusion et de diversité au sein de Google, alors si vous voulez encore une preuve qui montre que c’est une priorité pour Google, je vous inviter à tourner votre attention vers l’émoji salade — nous avons retiré l’œuf dans Android P beta 2, pour que cela soit une salade vegan plus inclusive.»

Belle évolution: au début de l’internet, on traquait les emojis à croix gammée. En 2018, c’est la chasse à l’œuf! Au nom de la «salade plus inclusive»!

Mais cela ne témoignerait-il pas d’une volonté d’exclusion des non-vegans et des carnivores? La twittosphère est en ébullition autour de ce débat fondamental.

http://log.antipresse.net/post/delire-google-veganise-ses-emojis?mc_cid=99a44bf359&mc_eid=3a5e263339

USA | La fraternité par les bombes

La porte-parole du Département d’Etat, Heather Nauert, a une conception décidément très ouverte de la fraternité des peuples. Le 5 juin, commentant l’état actuel des relations américano-allemandes, elle a déclaré:

«Nous avons des relations très étroites avec le gouvernement allemand. Si l’on regarde dans les histoires, c’est le 71e anniversaire du discours annonçant le Plan Marshall. Demain, c’est l’anniversaire de D-Day (le débarquement de Normandie). Nous avons de toute évidence une longue histoire avec le gouvernement de l’Allemagne, et nous avons de forts liens avec le gouvernement d’Allemagne.»

CQFD: qui aime bien, châtie bien!

http://log.antipresse.net/link/usa-la-fraternite-par-les-bombes?mc_cid=99a44bf359&mc_eid=3a5e263339

Posté par UPR Creuse à 04:30 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

vendredi 1 décembre 2017

Roumanie : le gouvernement annonce une baisse drastique des salaires

On savait déjà que l'Union européenne, c'était l'alignement salarial par le bas.

BASE 14 995X225

Mais que se passe-t-il quand un des pays de l'UE étant déjà dans les plus bas salaires, compte réduire ceux-ci d'encore 20% ? Soutenez le projet européen : il a pour nous de magnifiques lendemains d'esclavage moderne !  D.P.


La Roumanie est l'un des pays d'Europe où les salaires sont parmi les plus bas. Le gouvernement s'apprête pourtant à les faire baisser de 20% afin de faire payer les cotisations patronales aux employés. Les salariés roumains manifestent depuis plusieurs semaines.

ACT ROUMANIES MANIFS

Des manifestations devant tous les bâtiments officiels, contre une baisse drastique des salaires. Concerts de vuvuzela, chaîne humaine autour du Parlement à Bucarest. Des défilés de nuit dans les grandes villes roumaines, ou une grève massive, comme celle des ouvriers du constructeur automobile Dacia. Dans un pays où le salaire moyen est d'environ 520 euros, tous redoutent un bouleversement fiscal qui, selon eux, amputera leurs revenus.

Une réforme qui n'arrange que l'État roumain

En colère contre un gigantesque bouleversement fiscal. Actuellement, comme en France, les employeurs roumains paient des cotisations patronales en plus du salaire brut. Les salariés, eux, paient des cotisations salariales et conservent à la fin du mois le salaire net. La Roumanie veut supprimer presque la totalité des cotisations patronales et les faire payer par les salariés. Conséquence : une baisse du salaire net d'environ 20%. Pour éviter cette baisse, le gouvernement demande aux employeurs d'augmenter le salaire brut, mais il n'y a aucune obligation. Alors quel intérêt à toute cette réforme ? Pour ce patron roumain, aucun. Comme le syndicat, le patronat roumain est lui aussi contre ce bouleversement. Selon lui, c'est d'abord un cauchemar administratif.

Une réforme qui ne fait donc que des mécontents, sauf peut-être un bénéficiaire : les caisses de l'État roumain. Selon le patronat, le gouvernement pourrait profiter de ces changements pour réaugmenter certaines cotisations dans quelques mois et ainsi récupérer de l'argent. Selon Florin Iordache, député du Parti social-démocrate, "ce sont des peurs injustifiées". Une réponse laconique qui ne convainc ni les patrons ni les syndicats roumains.

https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/roumanie-le-gouvernement-annonce-une-baisse-drastique-des-salaires_2488457.html

Posté par UPR Creuse à 09:45 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 15 février 2017

Revue de presse (sélection semaine du 6 au 13 février 2017) 3° partie

XVM1a411efe-f1d0-11e6-afe4-bc9a0727d568

Le Comprehensive Economic and Trade Agreement (Ceta), nouvel accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada, devrait être adopté ce mercredi par le Parlement européen. Il doit ensuite être ratifié par les parlements nationaux pour entrer pleinement en vigueur, après les élections du printemps. Le Ceta prévoit l'ouverture du marché agricole européen aux entreprises canadiennes, la suppression de 99% des droits de douane et la création du tribunaux d'arbitrage privés.

 http://www.lefigaro.fr/international/2017/02/15/01003-20170215ARTFIG00030-ceta-les-principaux-candidats-a-la-presidentielle-sont-tous-contre-sauf-macron.php

Roumanie

Recul du gouvernement sur le décret-corruption
La mobilisation impressionnante a eu pour effet que le gouvernement a reculé sur le décret assouplissant la législation anticorruption. Mais la mobilisation continue, avec 500000 manifestants qui demandent la démission du Premier ministre.

Israël

Légalisation des colonies sauvages en Cisjordanie
Israël bafoue encore une fois le droit international en légalisant les expropriations de terres cisjordaniennes.

Grèce

L'Allemagne envisage le Grexit par rapport à la dette grecque
Wolfgang Schaüble dit que la seule solution pour que la Grèce parvienne à honorer ses dettes, est qu'elle quitte la zone euro.

Ukraine

Mouvements offensifs de l'armée ukrainienne dans le Lougansk
Les accords de Minsk menacés par les mouvements offensifs ukrainiens sur le terrain. Un bombardement sous faux drapeau a été annulé suite à ce que le pot-aux-roses ait été découvert.
Mise en alerte maximale de l'armée russe
Alors que Porochenko tente une fuite en avant guerrière, Poutine a mis en alerte maximale l'armée russe et a lancé une inspection inopinée des forces aérospatiales russes.
Poutine prévient Merkel de l'intention de Kiev de saboter les accords de Minsk
Le conseil de sécurité de l'ONU a aussi exprimé sa profonde préoccupation face à l'escalade dangereuse de la situation.
Trump recadre le gouvernement ukrainien
Trump a dit suivre de près la situation ukrainienne, et ne croit pas au message de Kiev suivant lequel la Russie serait à l'offensive. Il invite l'Ukraine à ne pas sombrer dans la guerre civile en rappelant l'importance des accords de Minsk.

Russie

Ultimatum adressé à l'OTAN autour de la mer Noire
La Russie a annoncé qu'elle riposterait en cas de renforcement de la présence militaire de l'OTAN en mer Noire.

Allemagne

Rapatriement de 200 tonnes d'or en 2016
L'Allemagne couvre-t-elle ses arrières par rapport à une possible fin prochaine de l'euro? La majorité du stock d'or devrait être relocalisé à Francfort d'ici 2020.

Etats-Unis

Intel crée 3000 emplois sur le sol des Etats-Unis
C'est un investissement de 7 milliards de dollars de la part d'Intel, qui montre les effets produits par la politique de l'emploi de Trump.

 

 

mercredi 8 février 2017

Revue de presse (sélection semaine du 31 janvier au 5 février 2017) 3° partie

YEMEN MONTAGE 1

Yémen

Probables crimes de guerre sur la conscience de la coalition saoudienne
Le rapport de l'ONU est accablant pour l'Arabie Saoudite et ses alliés: 10000 victimes civiles dont 1400 enfants, 2000 écoles détruites, armes à sous-munitions, blocus du pays créant une insécurité alimentaire pour 14 millions de personnes...

Syrie

Le gouvernement appelle ses réfugiés à rentrer au pays
Cette déclaration peut être vue comme une réponse au décret Trump. Mais elle peut aussi être vue comme un signe que la situation est en train de s'améliorer significativement en Syrie. Nos médias ne relaient d'ailleurs plus grand-chose de la Syrie depuis la libération d'Alep, et la défaite cinglante du terrorisme soutenu par l'Occident.
Conférence d'Astana - quels enseignements tirer de la politique étrangère russe?
Article de fond sur la conférence d'Astana, reprenant l'historique de ce qui s'est passé en Syrie ces dernières années.

Ukraine

Bombardement intensif de Donetsk
En violation des accords de Minsk 2, l'armée ukrainienne pilonne la ville et fait des dégâts civils.
L'horreur à Donetsk
Nuit avec un ciel de couleur sang; flammes et fumée en plein coeur de la ville.

Grèce

Obligation de dépenser sous peine d'amende
Il est maintenant obligatoire de dépenser 10 à 20% de ses revenus par carte en Grèce, sous peine d'amende. Ceci fait partie de la stratégie du lobby bancaire visant à mener à terme à la disparition du liquide: gênant car non traçable, et empêchant d'avoir des taux d'intérêt négatifs à cause de la thésaurisation.
Nouveau compte-à-rebours pour sauver la Grèce
Le FMI estime que si la Grèce ne parvient pas à régler ses créanciers d'ici le 20 février, sa dette deviendra non-remboursable et que la Grèce connaîtra de vives turbulences politiques. La différence avec les crises précédentes? Les Etats-Unis ne seront plus là pour taper du poing sur la table afin de maintienir de la Grèce dans la zone euro.

Italie

L'Italie refuse les efforts demandés par Bruxelles
Dans un pays sous tension, le gouvernement italien rejette un effort budgétaire supplémentaire de 0,2% demandé par la Commission européenne. L'Italie est donc sous la menace d'une procédure d'infraction européenne... affaire à suivre.

Espagne

Usage de la force envisagée contre le référendum en Catalogne
Madrid ne prend plus à la légère ce qui se passe en Catalogne, et compte empêcher par la force la tenue d'un référendum sur l'indépendance: la politique des euro-régions promue par Bruxelles entraîne des engrenages dangereux.

Iran

Abandon possible du dollar dans les échanges commerciaux
Suite au décret interdisant l'accès au territoire étatsunien des ressortissants iraniens, l'Iran annonce vouloir utiliser une autre monnaie ou un panier de monnaies pour ses échanges internationaux, en remplacement du dollar.

Royaume-Uni

Vote positif du Parlement britannique sur le Brexit
La voie est donc libre pour que Theresa May puisse invoquer l'article 50 du TUE avant fin mars.

Roumanie

Le peuple dans la rue contre une législation favorisant la corruption
200 000 roumains ont manifesté, alors que le gouvernement a adopté des mesures visant à dépénaliser de nombreux faits de corruption.

Russie

Frictions autour de la Crimée avec les Etats-Unis
L'administration Trump n'accepte pas plus que la précédente l'annexion de la Crimée. L'ambassadeur russe à l'ONU rappelle la volonté exprimée par le peuple lors du référendum, et fait référence à la Constitution étatsunienne.

Union européenne

Bruxelles veut éradiquer les "fake news" de Facebook
La Commission européenne confirme le statut dictatorial de l'UE, alors qu'elle souhaite décider pour tous quelles sont les vérités autorisées ou non sur les réseaux sociaux.
Prédiction étatsunienne du Frexit et de la fin de l'Union européenne
La prédiction est de Ted Malloch, possible nouvel ambassadeur des Etats-Unis auprès de l'UE!

Etats-Unis

Montée des tensions entre Chine et Etats-Unis
Les tensions continuent entre Chine et Etats-Unis, autour de la mer de Chine, de la politique de la Chine unique, et des droits de douane.
Plan contre Daech en préparation
Trump a ordonné à ses généraux un plan d'ici un mois pour vaincre Daech, incluant une collaboration avec la Russie.
Un mur avec le Mexique déjà à moitié construit
Hypocrisie autour du mur avec le Mexique: le projet a été commencé sous administration Clinton, et a duré jusqu'en 2009 sous administration Obama.
Avertissement à l'Iran après un tir de missile balistique
Trump lance un avertissement à l'Iran et dit que les iraniens devraient être reconnaissants pour l'accord catastrophique que les Etats-Unis ont passé avec eux.
Trump passe un savon au Premier ministre australien au téléphone
Trump est passablement énervé d'un accord conclu avec l'administration précédente visant à emmener des milliers d'immigrés illégaux de l'Australie vers les Etats-Unis. Lors de sa conversation avec Turnbull, il a raccroché au bout de 25mn et veut étudier cet "accord stupide".
Volte-face sur la colonisation israëlienne
Volte-face de Trump sur Israël: "De nouvelles colonies pourraient ne pas aider à atteindre la paix".

Etats-Unis - manifestations

Les manifestants "no-borders" financés par Soros
BFM TV rompt un tabou et lance des vérités sur les manifestants "no-borders" anti-Trump, financés par George Soros.
Obama sort de son silence et appelle à manifester contre Trump
Obama se félicite des manifestations contre Trump, qu'il critiquait vertement, dix jours seulement après la fin de son mandat: la transition se confirme comme étant inédite.
Manifestations hypocrites face au décret Trump?
Des sept pays visés par le décret, cinq ont été bombardés par l'administration Obama: où étaient alors les manifestants?

Posté par ddupr à 07:34 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,