jeudi 19 octobre 2017

Emmanuel Macron accepte de faire de la Creuse un laboratoire de l'hyperruralité

Quinze jours après les gaz lacrymogènes d'Egletons ou le "bordel" d'Egletons, selon la terminologie présidentielle, Emmanuel Macron a offert les ors de la République aux élus de la Creuse. Il leur a  accordé une quarantaine de minutes à l'Elysée mardi matin et a validé le principe d'un "plan de revitalisation" expérimental  pour le département

creuse3-3316153Le dossier GM & S a été abordé mardi, à l’Elysée, mais il n’était pas au centre de la rencontre entre Emmanuel Macron et une délégation d’une vingtaine d’élus de la Creuse, conduite par le député LREM Jean-Baptiste Moreau.

Après un rendez-vous manqué, il y a quinze jours, à Égletons (Corrèze),  où les élus creusois et les salariés de GM & S avaient été repoussés rudement par les forces de l’ordre, cet entretien avec le chef de l’État a été unaniment jugé « constructif ».
Même Michel Vergnier (PS), maire de Guéret et président de l’ Association des maires de la Creuse, qui avait proposé une riposte après Égletons, en convient : « Nous avons eu un vrai échange avec le Président ». Les élus creusois sont allés à l’Elysée avec un projet de plan de revitalisation pour leur département.

Valérie Simonet (LR), présidente de Conseil départemental, se réjouit de la réponse apportée : « Le président de la République nous dit Bingo ! Écrivez-moi une feuille de route avec les axes forts sur lesquels le gouvernement pourra vous accompagner ».

Jean-Baptiste Moreau confirme : « Le président a tracé une voie avec des mesures concrètes pour permettre de recréer de l’emploi sur le territoire et au-delà pour faire de la Creuse un exemple de développement des zones hyer rurales ». 
Sous l’autorité du préfet et d’un délégué interministériel, les Creusois doivent rendre une copie « innovante » avant le 31 décembre. « Et si ça marche, ces mesures pourront être étendues à d’autres territoires hyperruraux », insiste le député LREM de la Creuse. 

Julien Rapegno

http://www.lamontagne.fr/gueret/ruralite/politique/2017/10/17/emmanuel-macron-accepte-de-faire-de-la-creuse-un-laboratoire-de-l-hyperruralite_12594041.html


Merci not' bon maître! Les représentants des gueux sont les ravis de la crèche (un peu en avance), et nous les gueux, on est bien rassurés par tous ces commentaires réconfortants. On va- t- y l'avoir not' ligne tgv La Souterraine- Ussel? Pour transporter les fainéants là où y a du boulot.

Participez au grand jeu de la "copie novatrice" pour une Creuse 2.0! Adressez- nous vos idées! On les fera suivre à Jean- Baptiste et à ses copains.

BASE 14 995X225

P.G.

Posté par UPR Creuse à 10:01 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 12 octobre 2017

Agenda UPR Limousin

Philippe Gombert, délégué UPR du Limousin:

OUTIL COMMUNIQUE DRChers adhérents et sympathisants de l'UPR en Limousin,

Nous avons deux réunions importantes ce weekend. Vendredi soir, en Creuse (Boussac) à l'nitiative de la délégation départementale de la Creuse, et samedi après- midi à Limoges, à l'initiative de la délégation départementale de la Haute- Vienne. Une réunion en Corrèze est en préparation.

Il s'agit rien de moins que de préparer notre IV° congrès et d'organiser la présence de nos militants à l'université d'automne de l'UPR des 18 et 19 novembre 2017 à  Vallères, 37190.

Il s'agit également de faire un point d'étape entre nous après une période difficile pour notre parti. Ce n'est un secret pour personne, notre score aux dernières élections -présidentielle & législatives- a été un coup dur pour beaucoup de nos militants.

En Limousin, comme dans toute la France, notre engagement dans cette campagne a été intense, dans un environnement souvent hostile et dans des conditions difficiles, avec peu de moyens. Nous avons réussi l'exploit de présenter des candidats dans presque toutes les circonscriptions, à la différence des autres partis politiques, et nous avons doublé le nombre de nos adhérents, y compris dans nos 3 départements.

Pour la première fois depuis la signature du Traité de Rome, un parti politique français de taille significative a porté l'espoir d'une véritable libération de la France: la sortie unilatérale et sans équivoque de l'Union européenne, de l'euro et de l'OTAN, et ceci sans aucune aide politique ou financière, grâce à l'engagement désintéressé de ses militants, provoquant la stupeur dans le monde politique et médiatique.

Notre faible score (moins de 1%) à l'élection présidentielle a découragé certains de nos militants, ce qui est compréhensible quand on a fourni des efforts considérables, et je tiens à remercier chacun pour ce travail admirable.

Pourtant, ces résultats étaient prévisibles: qui pouvait croire qu'un parti politique inconnu du grand public, après une censure médiatique de près de 10 ans, sans moyens et face à l'hostilité d'une oligarchie qui détient tous les pouvoirs, et une opinion publique façonnée par une propagande sans précédent,  pourrait d'un coup de baguette magique renverser le système?

C'est donc moins notre défaite que notre pourcentage qui a découragé. Avons- nous commis des erreurs? Certainement. Des questions sont apparues sur notre communication, notre organisation interne, la formation de nos cadres, notre degré de "professionnalisation", etc. C'est bien légitime. Ce qui l'est moins, à mon avis, c'est de mettre en cause la sincérité ou la compétence de ceux qui ont conduit la campagne. Il est facile de critiquer ceux qui se sont impliqués comme des dingues à une époque où les volontaires pour prendre les responsabilités n'étaient pas nombreux.

L'actualité ne cesse de nous donner raison, je suis convaincu que la France a besoin de l'UPR, plus que jamais. Je compte sur votre présence.

 

P.G.

 

Posté par UPR Creuse à 08:02 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

mercredi 11 octobre 2017

Le maire de Bourganeuf n'autorise pas une table de l'UPR sur le marché

Contrairement aux maires de Felletin et de Boussac, le maire de Bourganeuf, Jean- Pierre JOUHAUD n'autorise pas les militants de l'UPR en Creuse à tenir un modeste stand sous forme de table de camping avec quelques tracts dessus, afin de leur permettre d'échanger avec la population.

 

ARG CREUSE TABLE MARCHEVoici le message que nous avons reçu:

"Monsieur,

Par courrier en date du 21 septembre dernier, vous avez sollicité la permission de poser une table de camping sur le marché municipal hebdomadaire de notre commune.

Je suis au regret de vous informer que le règlement intérieur de notre marché hebdomadaire, dans son article 13, interdit « les étals à vocation politique, religieuse ou sectaire ».

Vous comprendrez par conséquent que je ne peux  pas accéder à votre demande.

Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

Jean-Pierre  JOUHAUD

Maire de Bourganeuf"

Ce n'est pas très élégant de s'abriter derrière un règlement dont on est responsable, directement ou indirectement (je ne connais pas le statut juridique de ce marché, communal ou privé par concession). Quoiqu'il en soit, il est facile pour un maire, même quand le règlement est un peu trop strict, de faire preuve de bienveillance: nous ne sommes ni une secte, ni une religion. C'est ce qu'a fait Franck Foulon, maire de Boussac, sachant que de notre côté, nous veillons à ne pas déranger les commerçants. Par ailleurs, je rappelle que, selon notre constitution, les partis politiques participent à la "vie démocratique de la nation". 

Au- delà se pose la question de savoir comment on fait pour s'adresser aux gens quand on n'a pratiquement aucun accès aux médias.

Une occasion manquée à mon avis  pour ce maire "de gauche" de montrer qu'il peut être aussi tolérant et ouvert que les autres maires cités plus haut, plutôt classés "à droite".

N.B. Nous avons fait la même demande au maire de La Souterraine, et à ce jour, nous n'avons reçu aucune réponse.

Philippe Gombert, délégué UPR de la Creuse.

 

 

 

 

Posté par UPR Creuse à 07:50 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 6 octobre 2017

Vidéos du jour

François Asselineau invité au Sommet de l'élevage 2017 à Clermont-Ferrand

VID FA CLERMONT PYR RENTREE

https://www.youtube.com/watch?v=5Ud1zXnJCuY

Ajoutée le 4 oct. 2017

Débat public à Clermont-Ferrand sur la chaîne www.tvagri.info, présenté par Jean-Paul Hébrard.
Invités :
- Dominique Fayel, FDSEA Aveyron
- Jean-Marie Séronie, agro-économiste
- François Asselineau, président de l'Union Populaire Républicaine

Voir aussi:


 

Pierre Yves Rougeyron entretien de septembre 2017 partie 1

Cercle Aristote

https://www.youtube.com/watch?v=1KIpAxVEDFg


 

Enfin, je vous propose également:

invit pierre hillard

Pierre Hillard sur Radio Libertés (21 septembre 2017)

https://www.youtube.com/watch?v=15aTloEBpGA

Pierre Hillard dans l'émission de "Synthèse nationale" le 21 septembre 2017 sur Radio Libertés animée par Roland Hélie et Philippe Randa. La radio : https://www.tvlibertes.com/radio-libe... Son dernier ouvrage : « Atlas du mondialisme ». Disponible ici : http://bit.ly/2qwM06L

Posté par UPR Creuse à 08:08 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

lundi 2 octobre 2017

François Asselineau à Clermont le 4 octobre

==JE ME RENDRAI LE 4 OCTOBRE AU SOMMET DE L'ÉLEVAGE À CLERMONT FERRAND==

22089309_1932086763710826_239728230571080427_n



Je serai présent sur place à partir de 14h et irai à la rencontre des agriculteurs et éleveurs, dont le niveau de vie s'appauvrit mois après mois, pour leur manifester mon soutien.

Je rencontrerai également les adhérents et sympathisants de la délégation de l'UPR - Auvergne en fin de journée.
François Asselineau.

Posté par UPR Creuse à 08:31 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 20 septembre 2017

L’UNIVERSITÉ ET LE 4e CONGRÈS DE L’UPR SE TIENDRONT LES 18 ET 19 NOVEMBRE 2017 À VALLÈRES (Indre-et-Loire).

Comme annoncé par François Asselineau, le Bureau national de l’UPR a décidé, pour des raisons de maîtrise des coûts et d’organisation pratique, d’organiser au cours du même week-end l’Université et le Congrès triennal de l’Union populaire républicaine.

upr-1024x576Ces deux temps forts de la vie de notre mouvement se tiendront respectivement les samedi 18 novembre pour l’Université et dimanche 19 novembre pour le Congrès, c’est à dire dans 61 jours.

Les deux évènements auront lieu à Vallères, en Indre et Loire, dans un espace de réception pouvant accueillir jusqu’à 1500 personnes.

Nous ne pouvions en effet pas rééditer l’Université dans le même lieu que l’année dernière, dont les espaces étaient à la limite de leur capacité pour 850 personnes.
Le nombre d’adhérents de l’UPR ayant été multiplié par deux en moins d’un an, nous avons dû revoir à la hausse les capacités d’accueil.

Nous publierons au cours des prochains jours toutes les précisions nécessaires sur la tenue de l’Université, qui est ouverte à tous, et sur celle du Congrès, réservé aux adhérents.
Compte-tenu du très grand nombre d’adhérents, il n’est plus possible d’envisager un vote physique lors du Congrès.

Comme toutes les grandes formations politiques, nous présenterons donc prochainement les modalités du vote par Internet ou par correspondance postale, tant pour la réforme des statuts que pour l’élection du prochain Bureau national.

Comme pour les Congrès précédents, l’ordre du jour du 4ème Congrès sera :
– La présentation du bilan de la gestion du Président et du Bureau national élus lors du 3e Congrès le 3 mai 2014 ;
– La réforme des statuts
– Le renouvellement du Bureau national et du Président.
Un long article sera publié dans les tout prochains jours pour présenter le programme de l’Université et du Congrès.

Les modalités de préparation du Congrès seront bien sûr débattues en Limousin dans chaque réunion départementale, voire en réunion régionale si nécessaire.
P.G

Posté par ddupr à 08:42 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

lundi 18 septembre 2017

Les adhérents de la Creuse se sont réunis le 8 septembre 2017:

La réunion mensuelle de l’UPR Creuse a eu lieu à Guéret le vendredi 8 septembre à 17 h.

Normalement, tous les adhérents ont reçu le compte- rendu. Dans le cas contraire, merci de contacter la délégation départementale: delegation_23@upr.fr

Rappel:

L'ordre du jour est préparé par les responsables départementaux mais tout adhérent peut proposer des ajouts avant ou pendant la réunion.

Les invitations sont envoyées à chaque adhérent et la date de réunion est affichée sur ce site (colonne de droite).

Merci à tous pour votre fidélité!

Hélène Josset

Philippe Gombert.

 

 

 

Posté par UPR en Creuse à 22:20 - - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 9 septembre 2017

Les adhérents de la Creuse se sont réunis le 8 septembre

Réunion de l’UPR Creuse à Guéret s'est tenue le vendredi 08 Sep à 17 h 00 min

Posté par UPR en Creuse à 22:04 - - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 6 septembre 2017

Une interpellation a viré à l’émeute le week-end dernier aux Portes-Ferrées à Limoges

Les forces de l’ordre ont eu droit à un accueil des plus hostiles, le week-end dernier, dans le quartier des Portes-Ferrées à Limoges. Pour interpeller un homme suspecté d’agression sur une jeune femme, les policiers ont eu recours à des armes de défense pour pouvoir extraire l’agresseur présumé.

limoges cité

Le début des faits se déroule samedi, vers 22 h 50 près du pont Saint-Martial, quand la police reçoit un appel, signalant l’agression d’une jeune femme. À l’arrivée des policiers, la victime, âgée de 18 ans, est au sol, en pleurs.

Altercation

Autour d’elle, les témoins de la scène, qui ont mis en fuite l’agresseur, font une description précise du fugitif. « Il est de type nord-africain, porte une attelle et une casquette bleue. Il a pris la direction des Portes Ferrées ».

En effet, les policiers retrouvent l’agresseur présumé à l’endroit indiqué. A la vue des forces de l’ordre, celui-ci prend dans un premier temps la fuite avant de faire demi-tour et de se diriger vers la patrouille. L’interpellation vire alors à l’altercation.

Le mis en cause qui, selon la police, cherchait l’affrontement, se retrouve au sol et se met à crier. Une quarantaine de personnes, provenant des immeubles voisins, se rendent sur les lieux. Pour maintenir à distance les assaillants, les policiers font dans un premier temps usage de gaz lacrymogènes. Les choses s’enveniment et les policiers, ciblés par des jets de pierres, décident de faire usage d’une grenade de désencerclement.

Un an de prison

L’individu de 28 ans, bien connu des services de police, a alors pu être conduit au commissariat de Limoges. Les policiers pris à parti ont déposé plainte. La jeune femme agressée a été auditionnée et se réserve le droit de porter plainte.

Peu coopératif lors de sa garde à vue, le prévenu a été présenté hier en comparution immédiate. Il a écopé d’un an de prison ferme avec maintien en détention et un sursis précédent de deux mois a été ramené à exécution.

http://www.lepopulaire.fr/limoges/faits-divers/2017/09/04/pourquoi-une-interpellation-a-vire-a-lemeute-le-week-end-dernier-aux-portes-ferrees-a-limoges_12536590.html


 

Ce qui est intéressant dans ce "fait divers", c'est qu'on a d'un côté une solidarité de témoins d'une agression qui mettent en fuite le délinquant (ce qui n'est pas si courant dans un univers individualiste libéral) et de l'autre une "solidarité" de délinquants qui ne réussissent pas à protéger le malfaiteur de la police. Et une justice qui fait son travail.  Le Bien qui triomphe du Mal, en quelque sorte. pensera le lecteur d'une telle information, réflexe naturel de toute personne "honnête" et douée d'une morale élémentaire.  Certains par contre y verront sans doute une manifestation de plus de la solidarité de classe de "laissés pour compte" de la société dans une cité pauvre face à une police fasciste par nature, d'autres y trouveront à l'inverse la  confirmation que certaine "minorités ethniques" sont délinquantes elles aussi par nature. Au risque de perdre tout sens de ce qu' Orwell nommait "décence commune" ("common decency").  A utiliser avec précaution, à mon avis, au vu des commentaires que j'ai pu lire, et qui m'ont incités à relayer cet article.  P.G.

Posté par ddupr à 07:53 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 5 septembre 2017

Des salariés de GM&S mobilisés devant l'usine PSA de Poissy et délogés

Mis à jour
le 05/09/2017 à 16h53

Une centaine de salariés de GM&S, l'équipementier automobile creusois placé en liquidation judiciaire, ont manifesté mardi leur mécontentement devant une entrée de l'usine PSA Peugeot de Poissy (Yvelines), avant d'être délogés par les forces de l'ordres.

gms paris

Le tribunal de commerce de Poitiers doit rendre jeudi sa décision sur l'offre de reprise par l'emboutisseur GMD, qui préserverait 120 emplois sur 277. Une solution jugée "insuffisante" par les manifestants.

Venus en autocar et en voiture, ils se sont rassemblés et ont distribué des tracts devant l'une des entrées du site, tandis qu'à l'entrée opposée une contre-manifestation a rassemblé environ 120 membres de la direction de l'usine.

La mobilisation a entraîné des bouchons autour de l'usine.

Les forces de l'ordre sont intervenues en milieu de journée pour déloger les manifestants qui avaient organisé un sit-in.


 

SLOGAN DESINDUS

Nous avions essayé d'expliquer pendant la campagne électorale que cette affaire relevait de la logique de l'article 63 du Traité de Fonctionnement de l'Union européenne ("libre circulation des mouvements de capitaux"). Le courage et la détermination des salariés creusois ainsi que la "médiatisation" de cette affaire avaient permis d'éviter le pire, mais bien sûr, ce n'est pas l'équipe Macron, au service de l'UE et de l'oligarchie qui se cache derrière, qui mettra un terme à la désindustrialisation de la France.Il faut un FREXIT, d'urgence!

P.G.

Posté par ddupr à 18:35 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,