jeudi 19 octobre 2017

Emmanuel Macron accepte de faire de la Creuse un laboratoire de l'hyperruralité

Quinze jours après les gaz lacrymogènes d'Egletons ou le "bordel" d'Egletons, selon la terminologie présidentielle, Emmanuel Macron a offert les ors de la République aux élus de la Creuse. Il leur a  accordé une quarantaine de minutes à l'Elysée mardi matin et a validé le principe d'un "plan de revitalisation" expérimental  pour le département

creuse3-3316153Le dossier GM & S a été abordé mardi, à l’Elysée, mais il n’était pas au centre de la rencontre entre Emmanuel Macron et une délégation d’une vingtaine d’élus de la Creuse, conduite par le député LREM Jean-Baptiste Moreau.

Après un rendez-vous manqué, il y a quinze jours, à Égletons (Corrèze),  où les élus creusois et les salariés de GM & S avaient été repoussés rudement par les forces de l’ordre, cet entretien avec le chef de l’État a été unaniment jugé « constructif ».
Même Michel Vergnier (PS), maire de Guéret et président de l’ Association des maires de la Creuse, qui avait proposé une riposte après Égletons, en convient : « Nous avons eu un vrai échange avec le Président ». Les élus creusois sont allés à l’Elysée avec un projet de plan de revitalisation pour leur département.

Valérie Simonet (LR), présidente de Conseil départemental, se réjouit de la réponse apportée : « Le président de la République nous dit Bingo ! Écrivez-moi une feuille de route avec les axes forts sur lesquels le gouvernement pourra vous accompagner ».

Jean-Baptiste Moreau confirme : « Le président a tracé une voie avec des mesures concrètes pour permettre de recréer de l’emploi sur le territoire et au-delà pour faire de la Creuse un exemple de développement des zones hyer rurales ». 
Sous l’autorité du préfet et d’un délégué interministériel, les Creusois doivent rendre une copie « innovante » avant le 31 décembre. « Et si ça marche, ces mesures pourront être étendues à d’autres territoires hyperruraux », insiste le député LREM de la Creuse. 

Julien Rapegno

http://www.lamontagne.fr/gueret/ruralite/politique/2017/10/17/emmanuel-macron-accepte-de-faire-de-la-creuse-un-laboratoire-de-l-hyperruralite_12594041.html


Merci not' bon maître! Les représentants des gueux sont les ravis de la crèche (un peu en avance), et nous les gueux, on est bien rassurés par tous ces commentaires réconfortants. On va- t- y l'avoir not' ligne tgv La Souterraine- Ussel? Pour transporter les fainéants là où y a du boulot.

Participez au grand jeu de la "copie novatrice" pour une Creuse 2.0! Adressez- nous vos idées! On les fera suivre à Jean- Baptiste et à ses copains.

BASE 14 995X225

P.G.

Posté par UPR Creuse à 10:01 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 12 octobre 2017

Agenda UPR Limousin

Philippe Gombert, délégué UPR du Limousin:

OUTIL COMMUNIQUE DRChers adhérents et sympathisants de l'UPR en Limousin,

Nous avons deux réunions importantes ce weekend. Vendredi soir, en Creuse (Boussac) à l'nitiative de la délégation départementale de la Creuse, et samedi après- midi à Limoges, à l'initiative de la délégation départementale de la Haute- Vienne. Une réunion en Corrèze est en préparation.

Il s'agit rien de moins que de préparer notre IV° congrès et d'organiser la présence de nos militants à l'université d'automne de l'UPR des 18 et 19 novembre 2017 à  Vallères, 37190.

Il s'agit également de faire un point d'étape entre nous après une période difficile pour notre parti. Ce n'est un secret pour personne, notre score aux dernières élections -présidentielle & législatives- a été un coup dur pour beaucoup de nos militants.

En Limousin, comme dans toute la France, notre engagement dans cette campagne a été intense, dans un environnement souvent hostile et dans des conditions difficiles, avec peu de moyens. Nous avons réussi l'exploit de présenter des candidats dans presque toutes les circonscriptions, à la différence des autres partis politiques, et nous avons doublé le nombre de nos adhérents, y compris dans nos 3 départements.

Pour la première fois depuis la signature du Traité de Rome, un parti politique français de taille significative a porté l'espoir d'une véritable libération de la France: la sortie unilatérale et sans équivoque de l'Union européenne, de l'euro et de l'OTAN, et ceci sans aucune aide politique ou financière, grâce à l'engagement désintéressé de ses militants, provoquant la stupeur dans le monde politique et médiatique.

Notre faible score (moins de 1%) à l'élection présidentielle a découragé certains de nos militants, ce qui est compréhensible quand on a fourni des efforts considérables, et je tiens à remercier chacun pour ce travail admirable.

Pourtant, ces résultats étaient prévisibles: qui pouvait croire qu'un parti politique inconnu du grand public, après une censure médiatique de près de 10 ans, sans moyens et face à l'hostilité d'une oligarchie qui détient tous les pouvoirs, et une opinion publique façonnée par une propagande sans précédent,  pourrait d'un coup de baguette magique renverser le système?

C'est donc moins notre défaite que notre pourcentage qui a découragé. Avons- nous commis des erreurs? Certainement. Des questions sont apparues sur notre communication, notre organisation interne, la formation de nos cadres, notre degré de "professionnalisation", etc. C'est bien légitime. Ce qui l'est moins, à mon avis, c'est de mettre en cause la sincérité ou la compétence de ceux qui ont conduit la campagne. Il est facile de critiquer ceux qui se sont impliqués comme des dingues à une époque où les volontaires pour prendre les responsabilités n'étaient pas nombreux.

L'actualité ne cesse de nous donner raison, je suis convaincu que la France a besoin de l'UPR, plus que jamais. Je compte sur votre présence.

 

P.G.

 

Posté par UPR Creuse à 08:02 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

mercredi 11 octobre 2017

Le maire de Bourganeuf n'autorise pas une table de l'UPR sur le marché

Contrairement aux maires de Felletin et de Boussac, le maire de Bourganeuf, Jean- Pierre JOUHAUD n'autorise pas les militants de l'UPR en Creuse à tenir un modeste stand sous forme de table de camping avec quelques tracts dessus, afin de leur permettre d'échanger avec la population.

 

ARG CREUSE TABLE MARCHEVoici le message que nous avons reçu:

"Monsieur,

Par courrier en date du 21 septembre dernier, vous avez sollicité la permission de poser une table de camping sur le marché municipal hebdomadaire de notre commune.

Je suis au regret de vous informer que le règlement intérieur de notre marché hebdomadaire, dans son article 13, interdit « les étals à vocation politique, religieuse ou sectaire ».

Vous comprendrez par conséquent que je ne peux  pas accéder à votre demande.

Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

Jean-Pierre  JOUHAUD

Maire de Bourganeuf"

Ce n'est pas très élégant de s'abriter derrière un règlement dont on est responsable, directement ou indirectement (je ne connais pas le statut juridique de ce marché, communal ou privé par concession). Quoiqu'il en soit, il est facile pour un maire, même quand le règlement est un peu trop strict, de faire preuve de bienveillance: nous ne sommes ni une secte, ni une religion. C'est ce qu'a fait Franck Foulon, maire de Boussac, sachant que de notre côté, nous veillons à ne pas déranger les commerçants. Par ailleurs, je rappelle que, selon notre constitution, les partis politiques participent à la "vie démocratique de la nation". 

Au- delà se pose la question de savoir comment on fait pour s'adresser aux gens quand on n'a pratiquement aucun accès aux médias.

Une occasion manquée à mon avis  pour ce maire "de gauche" de montrer qu'il peut être aussi tolérant et ouvert que les autres maires cités plus haut, plutôt classés "à droite".

N.B. Nous avons fait la même demande au maire de La Souterraine, et à ce jour, nous n'avons reçu aucune réponse.

Philippe Gombert, délégué UPR de la Creuse.

 

 

 

 

Posté par UPR Creuse à 07:50 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

lundi 2 octobre 2017

Ouverture du forum creusois "Mangeons local" le lundi 2 octobre 2017

Le forum durera deux semaines, du 2 au 18 octobre 2017. Il sera inauguré par une conférence grand public qui aura lieu le 2 octobre à 19h30 à la salle polyvalente de Chambon-sur-Voueize, sur le sujet "(Re)paysement, bien manger pour mieux vivre", par Yassir Yebba.

artoff1700"La Creuse prête pour la purée et les frites locales à la cantine"
Cet article de La Montagne explique, à partir de l'exemple de la consommation de pommes de terre locales par les cantines, en quoi il est pertinent d'aller plus loin dans la structuration de filières alimentaires locales:

"Le forum Mangeons local permettra de visiter des exploitations agricoles comme celle de Pascal Glausinger à Nouhant, mercredi, et d’échanger sur les circuits courts. Cet agriculteur mise sur la patate pour développer son activité dans la restauration collective, tout comme le Pays de Combraille en Marche qui souhaite accompagner les producteurs dans la création d’une véritable filière."


Lire la suite ici:
http://www.lamontagne.fr/chambon-sur-voueize/economie/agriculture/2017/10/02/la-creuse-prete-pour-la-puree-et-les-frites-locales-a-la-cantine_12573616.html

C'est ainsi que ce forum va avoir lieu, avec l'aide de nombreux partenaires institutionnels, sur plusieurs sites:


Près de Guéret : http://www.gueret-tourisme.fr/Agenda/A-la-Une/Forum-mangeons-local

Près d'Aubusson: http://www.aubusson-felletin-tourisme.com/Bloc-Home/En-ce-moment/%28fiche%29/manger-local-et-cinema-171002670-0722156

Dans le Sud: http://creuse-grand-sud.fr/blog/2017/09/26/1er-forum-de-lalimentation-locale-mangeons-local-le-forum-creusois-qui-donne-la-patate/

A Bourganeuf le 12 octobre: http://www.info-limousin.com/Bourganeuf/0_377_1_2.html

Gageons que cela intéressera non seulement les collectivités scolaires ou hôtelières, mais aussi les consommateurs, et toutes les entités ou associations qui promeuvent le développement local, les économies de transport des marchandises, et la qualité alimentaire qui est apportée par l'utilisation des circuits courts.

Posté par UPR en Creuse à 14:38 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 24 septembre 2017

Deux sœurs rouvrent "Chez la Marcelle", le café de leur mémé dans un bourg de la Creuse

Saint-Amand, c'est un petit bourg perché au-dessus d'Aubusson (Creuse). Marcelle Nadaud y a tenu un café durant 60 ans. Elle l'a fermé en 2015 et a disparu peu de temps après. L'établissement était dans la même famille  depuis 120 ans et l'histoire continue : Laurette et Magalie Le Roux,  les deux énergiques petites-filles de Marcelle Nadaud vont rouvrir "Chez la Marcelle".  En modernisant un peu le concept mais en préservant l'âme du lieu...

laure-et-magali-leroux-reprise-cafe-chez-la-marcelle_3315370C’était bien, c’était chouette chez Marcelle et ce sera bien aussi chez Laurette… et Magalie. Un air d’été tout léger flotte dans la rue du Petit café de Saint-Amand. Comment dire ? Ce n’est pas un vieux tube de l’été car il n’y avait pas de jukebox chez la Marcelle, c’est un air à la fois guilleret et nostalgique. Le petit café de village est en chantier et dans un entre-deux temporel. Il y a encore des éléments du passé tel ce beau comptoir en bois, tout juste dépouillé de sa fameuse grille façon guichet des P et T.

Pour les enfants, Marcelle Nadaud était "Mémé-Bonbons"

« Le café est dans la famille depuis cent vingt ans, il avait une cabine téléphonique et il délivrait même des télégrammes », énonce fièrement Magalie. Derrière son guichet, Marcelle Nadaud, buraliste, délivrait solennellement les timbres fiscaux et bien sûr le tabac. « Son guichet, on l’appelait le cagibi », sourit Laurette. Pour les enfants de la commune, Marcelle Nadaud était aussi « Mémé-Bonbons ». On trouvait aussi du gaz et bien sûr La Montagne, chez Marcelle.

Les deux frangines, quinze mois d’écart, ont grandi dans une maison située de l’autre côté de la rue : « On était souvent fourrées dans le café et on venait aider pour servir aux banquets. En outre, notre grand-père était maire, alors, c’est nous qui remettions la gerbe au vainqueur de la course cycliste », sourit Laurette.

Marcelle Nadaud a fermé boutique en 2015 et a disparu en 2016. Elle était de cette génération, de cette trempe de commerçants ruraux qui ne connaissaient pas les vacances ni les jours de repos. Chez la Marcelle, c’était ouvert sept jours sur sept, de 7 heures jusqu’à point d’heure. Au vingt et unième siècle on y servait des verres de rouge à cinquante centimes et des anisettes à un euro. Marcelle a tenu comme ça soixante ans.

Ses deux petites filles n’ont pas la prétention de battre le record. Elles vont moderniser le bistrot familial et tenter d’en vivre en jeunes femmes de leur temps : « Quand notre grand-mère est partie, on était toutes les deux en train de prendre un virage professionnel, l’idée de prendre la suite s’est imposée comme une évidence ».

"Quand on change quelque chose, on se dit : est-ce que ça plairait à Mémé ?"

Laurette et Magalie, 36 et 35 ans, ont des parcours assez proches. L’une a été éducatrice, l’autre auxiliaire de puériculture et animatrice socioculturelle. Elles ont toutes les deux une expérience dans la restauration.

C’est le parcours de deux jeunes Creusoises qui ont fait en sorte de pouvoir « vivre au pays ». Ce qui leur assure un solide réseau amical dans toute la région aubussonnaise. Un papa carreleur, un amoureux pas manchot, ça aide aussi pour les travaux.

Si le bâtiment va, tout ira bien pour que les premiers petits plats de Magalie soient servis en octobre.

Ce sera comment Chez La Marcelle ? Pour faire simple, les sœurs Le Roux vont fusionner l’esprit du bistrot de campagne traditionnel avec celui des nouveaux lieux de sociabilité métissés qui émergent en milieu rural. Il y aura un menu bon marché le midi en semaine « avec un maximum de produits locaux », une soirée « brunch » le vendredi soir, les frangines veulent également innover avec un concept de « snack à toute heure ».

Influencées par les principes de l’éducation populaire

La salle de banquets, rafraîchie elle aussi, c’est un peu le joker du projet de reprise : « On pourra faire des soirées cinéma et à thèmes », imaginent les deux nouvelles commerçantes très influencées par les principes de l’éducation populaire.
Chez la Marcelle, il y aura du WiFi mais aussi des livres en libre-service, un coin enfant. « À chaque fois qu’on change quelque chose, on se dit : est-ce que ça plairait à Mémé ? ».

Durant l’hiver, lorsque les deux associées trinquaient à leurs projets futurs : « On était début janvier et un papillon blanc a voleté dans le bistrot. Et chose, incroyable, j’ai revu ce même papillon quelques jours plus tard… à Paris », assure Laurette. Le bienveillant papillon blanc n’a pas été capturé mais il figurera sur l’enseigne en façade. Ce sera l’emblème de Chez la Marcelle. Avec deux elles. 

Financement participatif pour la terrasse
Ce café s’inscrit dans un grand corps de bâtiment traditionnel creusois, comprenant des granges. Mais aussi un préau et une terrasse. Magalie et Laurette n’avaient pas prévu d’aménagements extérieurs dans leur plan de financement. Or, une terrasse, avec accès sécurisé, et un préau « pour les fumeurs », compléterait avantageusement l’attrait de l’établissement. Un appel au financement participatif portant sur la somme de 3.000 euros a été lancé début juillet sur la plateforme Ulule. Les donateurs ont jusqu’à la fin du mois pour filer ce coup de pouce.

http://www.lamontagne.fr/saint-amand/commerce-artisanat/ruralite/2017/07/12/deux-surs-rouvrent-chez-la-marcelle-le-cafe-de-leur-meme-dans-un-bourg-de-la-creuse_12481439.html


 

Remettre un peu de vie dans nos villages de Creuse, à contre- sens de la désertification rurale imposée par des politiques libérales productivistes initiées par l'UE, on ne va pas bouder notre plaisir! P.G.

 

Posté par UPR Creuse à 10:01 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 20 septembre 2017

L’UNIVERSITÉ ET LE 4e CONGRÈS DE L’UPR SE TIENDRONT LES 18 ET 19 NOVEMBRE 2017 À VALLÈRES (Indre-et-Loire).

Comme annoncé par François Asselineau, le Bureau national de l’UPR a décidé, pour des raisons de maîtrise des coûts et d’organisation pratique, d’organiser au cours du même week-end l’Université et le Congrès triennal de l’Union populaire républicaine.

upr-1024x576Ces deux temps forts de la vie de notre mouvement se tiendront respectivement les samedi 18 novembre pour l’Université et dimanche 19 novembre pour le Congrès, c’est à dire dans 61 jours.

Les deux évènements auront lieu à Vallères, en Indre et Loire, dans un espace de réception pouvant accueillir jusqu’à 1500 personnes.

Nous ne pouvions en effet pas rééditer l’Université dans le même lieu que l’année dernière, dont les espaces étaient à la limite de leur capacité pour 850 personnes.
Le nombre d’adhérents de l’UPR ayant été multiplié par deux en moins d’un an, nous avons dû revoir à la hausse les capacités d’accueil.

Nous publierons au cours des prochains jours toutes les précisions nécessaires sur la tenue de l’Université, qui est ouverte à tous, et sur celle du Congrès, réservé aux adhérents.
Compte-tenu du très grand nombre d’adhérents, il n’est plus possible d’envisager un vote physique lors du Congrès.

Comme toutes les grandes formations politiques, nous présenterons donc prochainement les modalités du vote par Internet ou par correspondance postale, tant pour la réforme des statuts que pour l’élection du prochain Bureau national.

Comme pour les Congrès précédents, l’ordre du jour du 4ème Congrès sera :
– La présentation du bilan de la gestion du Président et du Bureau national élus lors du 3e Congrès le 3 mai 2014 ;
– La réforme des statuts
– Le renouvellement du Bureau national et du Président.
Un long article sera publié dans les tout prochains jours pour présenter le programme de l’Université et du Congrès.

Les modalités de préparation du Congrès seront bien sûr débattues en Limousin dans chaque réunion départementale, voire en réunion régionale si nécessaire.
P.G

Posté par ddupr à 08:42 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

lundi 18 septembre 2017

Les adhérents de la Creuse se sont réunis le 8 septembre 2017:

La réunion mensuelle de l’UPR Creuse a eu lieu à Guéret le vendredi 8 septembre à 17 h.

Normalement, tous les adhérents ont reçu le compte- rendu. Dans le cas contraire, merci de contacter la délégation départementale: delegation_23@upr.fr

Rappel:

L'ordre du jour est préparé par les responsables départementaux mais tout adhérent peut proposer des ajouts avant ou pendant la réunion.

Les invitations sont envoyées à chaque adhérent et la date de réunion est affichée sur ce site (colonne de droite).

Merci à tous pour votre fidélité!

Hélène Josset

Philippe Gombert.

 

 

 

Posté par UPR en Creuse à 22:20 - - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 9 septembre 2017

Les adhérents de la Creuse se sont réunis le 8 septembre

Réunion de l’UPR Creuse à Guéret s'est tenue le vendredi 08 Sep à 17 h 00 min

Posté par UPR en Creuse à 22:04 - - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 5 septembre 2017

Des salariés de GM&S mobilisés devant l'usine PSA de Poissy et délogés

Mis à jour
le 05/09/2017 à 16h53

Une centaine de salariés de GM&S, l'équipementier automobile creusois placé en liquidation judiciaire, ont manifesté mardi leur mécontentement devant une entrée de l'usine PSA Peugeot de Poissy (Yvelines), avant d'être délogés par les forces de l'ordres.

gms paris

Le tribunal de commerce de Poitiers doit rendre jeudi sa décision sur l'offre de reprise par l'emboutisseur GMD, qui préserverait 120 emplois sur 277. Une solution jugée "insuffisante" par les manifestants.

Venus en autocar et en voiture, ils se sont rassemblés et ont distribué des tracts devant l'une des entrées du site, tandis qu'à l'entrée opposée une contre-manifestation a rassemblé environ 120 membres de la direction de l'usine.

La mobilisation a entraîné des bouchons autour de l'usine.

Les forces de l'ordre sont intervenues en milieu de journée pour déloger les manifestants qui avaient organisé un sit-in.


 

SLOGAN DESINDUS

Nous avions essayé d'expliquer pendant la campagne électorale que cette affaire relevait de la logique de l'article 63 du Traité de Fonctionnement de l'Union européenne ("libre circulation des mouvements de capitaux"). Le courage et la détermination des salariés creusois ainsi que la "médiatisation" de cette affaire avaient permis d'éviter le pire, mais bien sûr, ce n'est pas l'équipe Macron, au service de l'UE et de l'oligarchie qui se cache derrière, qui mettra un terme à la désindustrialisation de la France.Il faut un FREXIT, d'urgence!

P.G.

Posté par ddupr à 18:35 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

samedi 19 août 2017

Changements d'apparence du site Frexit-Limousin!

PROJET bloc FL

 

Modifications sur le site "Frexit-Limousin"

Des considérations tehniques nous incitent parfois à chercher le meilleur format pour améliorer les performances du site. Notre partenaire "canalblog" nous propose des modèles différents et nous ne sommes pas des spécialistes. Nous essayons de trouver la meilleure formule, à la fois confortable pour nos lecteurs et pratique pour nous en termes de temps de mise en forme des articles.

Toutes nos excuses donc pour ces dernières modifications, merci de votre indulgence. N'hésitez pas à formuler vos critiques et propositions à la délégation régionale:

philippe.gombert@upr.fr

Nous avons dépassé les 23640 visiteurs en totalité, ce qui montre notre vitalité et, au nom de toute la délégation régionale UPR du Limousin, je vous adresse mes plus vifs remerciements pour l'intérêt que vous portez à ce site sans prétention, qui tente au jour le jour d'apporter des éléments de réflexions sur une actualité nationale et internationale que nous vivons tous.

Philippe Gombert, délégué régional UPR Limousin.

Posté par UPR Creuse à 16:25 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,