jeudi 12 juillet 2018

Paris : vous n’allez pas reconnaître la gare du Nord

La partie de Monopoly sur les gares parisiennes a commencé. La direction de la SNCF a décidé de vendre la plus importante gare d’Europe au groupe Auchan pour 46 ans. Le projet ? Naturellement un nouveau centre commercial.

ACT PRIVATISATION GARE DU NORD

Le projet de rénovation de la plus grande gare d’Europe a été validé ce lundi matin. 600 M€ vont être investis pour transformer cette gare, d’ici à 2023. A terme, la SNCF n’y sera qu’un actionnaire minoritaire, associé à Ceetrus (groupe Auchan).

Le projet qui doit voir la gare du Nord tripler de volume, dans la perspective des Jeux Olympiques de 2024 a été validé ce lundi matin, lors d’un conseil d’administration extraordinaire de SNCF Mobilités. Et c’est avec le groupe Auchan (Ceetrus) que l’entreprise ferroviaire a finalement choisi de s’associer.

gare-nord-e14106050584251

La gare du Nord deviendra ainsi la première dont l’actionnaire majoritaire sera une entreprise privée, pour une durée de 46 ans. En attendant, 600 millions d’euros vont être investis dans cette gare, où l’arrivée et le départ des trains ne seront plus qu’une activité... parmi de nombreuses autres.

Tour d’horizon.

Découvrez la gare du Nord en...2024

Une nouvelle «rue » centrale baignée de lumière. Si la halle originelle va globalement rester identique, l’entrée «Transilien », avec ses murs en verre, va être profondément transformée. Cette entrée va en effet devenir une «rue » centrale dans la gare, surmontée d’un toit transparent, sous lesquels vont être «plantés » des arbres. On aura donc un couloir de plus de 300 mètres très lumineux, d’où il devrait être facile d’accéder aux différents quais : Eurostar, TGV, RER et Transilien.

DhuRzzcX0AAK7F4

Des jardins et une piste d’athlétisme sur les toits. La nouvelle gare du Nord va voir devenir plus verte, avec 7 000m² d’espaces verts et 3 200m² de panneaux solaires. Ce futur jardin public, situé sur les toits de la gare du Nord, côtoiera également des espaces dédiés au sport, au coworking et enfin, une piste de « trail » longue de 1 km, qui vous permettra de faire votre jogging sur le toit de la gare, offrant une vue imprenable sur la capitale.

Une salle de concert et des espaces culturels. En 2023, la surface dédiée aux commerces, aux restaurants et aux services, aura été multipliée par cinq, pour atteindre 50 000 m². Ainsi, trois autres restaurants, plutôt chics, doivent ouvrir dans la gare. Mais aussi de nouveaux espaces culturels, avec notamment une salle de concerts de 2 000 spectateurs qui sera gérée par Live Nation, ainsi qu’une zone d’exposition, tournée essentiellement sur les arts numériques.

Un parking vélo géant et trois fois plus d’escalators. Et les usagers du quotidien dans tout ça ? Le projet de la SNCF vise également à améliorer sensiblement les flux de circulation dans cette gare, qui verra passer chaque jour 800 000 passagers en 2024, et 900 000 en 2030. D’abord en leur accordant plus de place, puisque les espaces de circulation vont plus que doubler de surface, passant de 15 000 à 37 000 m².

Et parce que la gare du Nord est avant tout une gare «verticale », il y aura beaucoup plus d’ascenseurs (55 contre 20 actuellement) et d’escalators (105 contre 45). Il est également prévu de construire un immense garage à vélos de 1 200 places à l’entrée de la gare, sur la rue de Dunkerque. Enfin, la gare routière, va être également agrandie et complètement réaménagée.

La SNCF ne sera plus «chez elle » à gare du Nord. Pour la première fois dans l’histoire de la SNCF, quand la rénovation de la gare du Nord sera achevée, elle n’y sera plus vraiment chez elle. D’abord engagée avec le promoteur Ceetrus (ex Immochan) dans le cadre d’une société d’économie mixte, la SNCF sera à terme actionnaire minoritaire (à 34%) au sein d’une société anonyme aux côtés de Ceetrus, qui pour les 46 prochaines années, sera le véritable «taulier » de la gare du Nord.

http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/vous-n-allez-pas-reconnaitre-la-gare-du-nord-09-07-2018-7813650.php

AFFICHE PRIVATISATION GARE DU NORD

Posté par UPR Creuse à 07:46 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Des familles de policiers vivent dans la peur

L’agression d’un couple de policiers devant leur fille de trois ans à Othis n’est pas un phénomène isolé selon Perrine Sallé, qui milite dans une association de défense des familles travaillant au sein des forces de l’ordre.

ACT POLICE FAMILLES SECURITE

Les familles dont les membres travaillent dans les forces de l’ordre et de sécurité sortent de l’ombre. Le 9 juillet, une mobilisation a été organisée à Paris pour soutenir les proches des policiers, militaires et CRS subissant les conséquences de l’impopularité de leur profession. « La haine de l’uniforme se propage aux familles. », déplore Perrine Sallé, ex-compagne de policier et porte-parole de l’Association femmes des forces de l’ordre en colère (Affoc), qui s’est confiée à RT France.

La mobilisation du Trocadéro s’est déroulée alors qu’un couple de policiers s’est fait passer à tabac ce 5 juillet devant leur petite fille de trois ans à Othis (Seine-et-Marne), car la policière avait contrôlé les agresseurs peu de temps auparavant. « On a recensé sept enfants harcelés et tabassés car ils sont fils ou filles de CRS ou de policiers. Ils se font injurier. Ils sont obligés de mentir sur la profession des parents. Les familles vivent dans une peur perpétuelle. », détaille Perrine Sallé.

Menaces, insultes, agressivité : les forces de l’ordre et leurs familles alertent

9a07236_4100-15gpauy

« Les enfants entendent : « Ton père, il finira brûlé comme un nugget. » », « Tu vas devenir orphelin. » ou encore « On va l’égorger comme à Magnanville », poursuit la militante. Comment réagissent les responsables scolaires ? « Il n’y a aucune réaction de la part des professeurs et un sentiment d’impunité de la part des délinquants. », estime encore la porte-parole de l’Affoc, qui poursuit : « Des enfants doivent partir en vacances anticipées, d’autres ont été déscolarisés. Il y a eu des hospitalisations de petits, qui tombent en dépression, ou sont victimes de terreurs nocturnes. »

Les compagnes de membres des forces de l’ordre, lorsqu’elles se font repérer, peuvent aussi être la cible de l’agressivité de délinquants.

des-gendarmes_846689

« On se fait insulter dans la rue. », témoigne Perrine Sallé. Lorsqu’elle est intervenue dans des discussions sur les réseaux sociaux pour défendre les familles de policiers, elle s’est aussitôt fait menacer de mort. « Mais quand on dénonce des injures sur les pages anti-flics, anti-uniformes, qui appellent au tabassage et au meurtre des familles, il n’y a aucune censure malgré les signalements. Pourtant certaines comptent jusqu’à 56 000 membres. », s’indigne-t-elle.

814x360_lorraine-sous-cocaine-au-volant-avec-son-bebe-a-bord-elle-double-la-police-illustration

Au point que certains policiers, pour éviter qu’on les identifie, font expédier leur courrier libellé « Ministère de l’Intérieur » à une adresse différente de celle de leur domicile. Cette peur est rarement exprimée dans les médias, selon la militante. « Les policiers et les militaires sont soumis au devoir de réserve et ne s’expriment pas. », développe Perrine Sallé. « Puisqu’ils ne peuvent pas s’insurger, personne ne se rend compte de ce qu’ils vivent. », déplore-t-elle. « Leur hiérarchie utilise en outre des moyens de pression contre le forces de l’ordre qui ont envie de dire que ça se passe mal. Pourtant ce n’est pas pour entacher l’institution mais pour que la situation s’améliore. », estime-t-elle également.

« Si nous-mêmes familles sommes en danger et que ceux qui garantissent la sécurité sont menacés, comment penser qu’ils vont assurer leur mission ? », interroge la porte-parole. La jeune femme a écrit quatre fois au ministère de l’Intérieur, sans obtenir de rendez-vous. « Il faut faire comprendre que cette situation est à risque pour tout le monde et nous attendons de vraies mesures. », conclut-elle.

 

Policières

 


 

Source :

https://www.facebook.com/FdFdOeC/

https://francais.rt.com/france/52309-ton-pere-finira-brule-comme-nugget-familles-policiers-vivent-peur

Posté par UPR Creuse à 04:15 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

"On risque l'insurrection"​ : même Alain Minc trouve que Macron exagère

Interrogé par "Libération" ce lundi 9 juillet, Alain Minc demande au gouvernement une politique plus sociale. Si même le théoricien du "cercle de la raison" et de la "mondialisaiton heureuse" le dit...

ACT MINC MACRON

Si même lui s'y met… Ce lundi 9 juillet, le consultant libéral Alain Minc se livre dans les colonnes de Libération. Il adresse un sévère avertissement à Emmanuel Macron, dont il juge la politique… économiquement trop à droite. "Les inégalités engendrées par le système de marché accroissent le risque d’un spasme sociétal, d’une révolte dont la forme est imprévisible", tremble l'énarque, qui a pourtant soutenu le fondateur d'En Marche en 2017. Avant de clairement s'inquiéter : "On ne peut pas continuer comme cela, l’inégalité est trop forte. On risque l’insurrection". Et, comme chacun sait, les insurrections, ce n'est pas bon pour le commerce.

Cela n'étonnera personne, Alain Minc a une idée précise des rectificatifs à apporter à la politique économique du gouvernement. L'augmentation ciblée des impôts n'en fait pas partie. "En Europe, les'1%' reçoivent 8% du revenu (…). Une telle inégalité est insoutenable. Mais si l’on cherche à y remédier par les mécanismes classiques de la redistribution égalitaire, on a besoin de sommes énormes, qui seront prélevées sur la classe moyenne, ce qui n’est guère plus satisfaisant", se justifie cette figure de l'élite financière française. L'ex-inspecteur des finances préfèrerait mettre en place un intéressement des salariés à la réussite des entreprises : "Il faut instaurer le principe de l’équité : réserver la redistribution à ceux qui en ont le plus besoin en révisant les méthodes de l’Etat-providence. Quant aux salariés, ils doivent bénéficier d’un partage du capital, sous la forme d’une distribution d’actions qui leur garantit un patrimoine". Une réforme qui profiterait surtout - par définition – aux salariés des entreprises les plus prospères.

Mondialisation plus si heureuse ?

alain-minc-brexit

Jusqu'à présent, Alain Minc ne passait pas vraiment pour un héraut de la redistribution des richesses. Conseiller de nombreux patrons du Cac 40, comme François Pinault ou Vincent Bolloré, il est l'inventeur de concepts définitifs tels que le "cercle de la raison" pour qualifier la Fondation Saint-Simon, repaire de libéraux de gauche et de droite, ou la "mondialisation heureuse" à propos de l'internationalisation de l'économie.

A croire qu'un début de fébrilité commence à gagner certaines élites. Il est vrai que la popularité d'Emmanuel Macron s'est sérieusement érodée, pour tomber à 31% d'approbation en juin. Le 4 juin dernier, les économistes Philippe Aghion, Philippe Martin et Jean Pisani-Ferry, qui ont inspiré le programme d'En Marche, ont adressé au Président une note dénonçant "l’image d’un pouvoir indifférent à la question sociale".

minc docte

De là à affirmer qu'une révolution est en germe, il y a un pas qu'on ne franchira pas. C'est qu'Alain Minc ne s'est pas toujours signalé par sa prescience économico-politique. En 2016, il voyait Hillary Clinton élue à la présidentielle américaine, "Dieu merci, en faisant de la politique classique". En janvier 2008, neuf mois avant le krach boursier, il annonçait dans une émission de télévision qu'une crise financière d'ampleur était évitée. "Ce que je voudrais quand même ajouter (...), c'est quand même l'incroyable plasticité du système. Parce que, on nous aurait dit que, au fond, le système financier serait régulé avec un doigté tel qu'il évitera une crise qui aurait pu être quand même de l'ampleur des très grandes crises financières qu'on a connues dans le passé... (…) L'économie mondiale est plutôt bien gérée". On ne se refait pas.

https://www.marianne.net/economie/risque-l-insurrection-meme-alain-minc-trouve-que-macron-exagere?_ope=eyJndWlkIjoiYWMyOWU1Y2FmYjA3MWM5ODc0NzFmNzZlMmM0NTQwMTgifQ==

Posté par UPR Creuse à 04:00 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,