lundi 2 juillet 2018

Simone Veil au Panthéon : «Une décision de tous les Français», pour Emmanuel Macron

La France rend le plus grand hommage à Simone Veil en faisant entrer sa dépouille au Panthéon. Cette figure populaire du XXe siècle reposera désormais, avec son mari, au milieu des héros de l'Histoire de France.

ACT PANTHEON SIMONE VEIL

Ce 1er juillet au matin, peu avant 10h30, les cercueils de Simone et d'Antoine Veil ont quitté le Mémorial de la Shoah, où des hommages avaient été rendus à l'ancienne déportée durant 48 heures, en direction du Panthéon, où le couple reposera désormais

Ancienne ministre de la Santé et première présidente du Parlement européen, Simone Veil entre au Panthéon un an après son décès, le 30 juin 2017 à l'âge de 89 ans, un délai extrêmement court par rapport aux 76 «grands hommes» qui l'ont précédée dans la nécropole laïque. Les enfants de Simone Veil se sont réjouis que l'Elysée ait donné son accord pour que leur mère repose aux côtés de son époux avec lequel elle a partagé 67 ans de vie conjugale. Haut fonctionnaire, puis homme d'affaires, Antoine Veil a eu un rôle discret mais important dans la vie de sa femme, avec laquelle il formait un couple «plus que complice, fusionnel», selon leur fils aîné.

Après une Marseillaise chantée par Barbara Hendricks, les deux cercueils sont entrés au Panthéon en présence de la famille des défunts et du chef de l'Etat. Le président Emmanuel Macron, qui a prononcé un discours sur le parvis de la nécropole, a assuré : «[La décision de transférer Simone Veil au Panthéon] ne fut pas seulement la mienne, ce ne fut pas non plus celle de sa famille qui cependant y consentit, cette décision fut celle de tous les Français.»

000_arp1857238

«C'est intensément, tacitement, ce que toutes les Françaises et tous les Français souhaitaient [...] Avec Simone Veil, entrent ici ces générations de femmes qui ont fait la France», a encore affirmé Emmanuel Macron.

Outre les nombreux anonymes présents aux abords du Panthéon, un millier de personnalités avaient été invitées, dont les anciens présidents Nicolas Sarkozy et François Hollande. «Simone Veil est d'abord pour moi l'héroïne du XXe siècle», a déclaré Nicolas Sarkozy au Journal du Dimanche (JDD). «Elle ne cédait pas sur ses valeurs. Elle pouvait tolérer des désaccords, mais elle ne supportait ni la lâcheté, ni l'hypocrisie, ni le mensonge», a-t-il ajouté.

Sur le parcours qui a conduit son cercueil du mémorial de la Shoah au Panthéon, plusieurs femmes portant des t-shirts barrés d'un «Merci Simone» étaient présentes pour rendre hommage à celle qui a lutté pour faire adopter en 1975 la loi sur l'interruption volontaire de grossesse (IVG), malgré l'opposition d'une grande partie de la droite. 

«Figure de la République»

simoneveil2

«L'une des raisons de cette panthéonisation rapide est que Simone Veil est une figure transgénérationelle dont les combats ont fabriqué l'époque», a déclaré l'Elysée dans un communiqué. Selon la présidence, la décision prise par le chef de l'Etat a été saluée quasi-unanimement, les Français considérant Simone Veil comme «une figure de la République» qui transcende le clivage gauche-droite.

«Il y a un certain paradoxe, sinon une ironie, à accueillir [au Panthéon] une grande combattante de l'Europe à un moment où ce qu'elle a contribué à construire vacille sous nos yeux», souligne l'Elysée, alors que les tensions sont nombreuses, notamment autour du Brexit ou de la question de l'accueil des migrants. Simone Veil a en effet été la première présidente du Parlement européen.

La cérémonie a aussi accordé une grande place au souvenir des drames vécus pendant la Seconde Guerre mondiale par cette rescapée de la Shoah, qui a perdu ses parents et son frère en déportation. Selon l'AFP, la minute de silence sera «habitée par le bruit du silence du camp» de concentration d'Auschwitz-Birkenau, un fond sonore enregistré par le réalisateur David Teboul il y a quelques jours.

Simone Veil reposera avec son époux dans le sixième caveau de la crypte aux côtés de Jean Moulin, André Malraux, René Cassin et Jean Monnet, «quatre grands personnages de notre Histoire», qui «furent comme elle des maîtres d'espérance», selon les mots d'Emmanuel Macron.

https://francais.rt.com/france/52064-simone-veil-pantheon-decision-tous-les-francais-macron

BASE 14 995X225

Une occasion au passage pour faire de la propagande autour de la "construction européenne", jusqu'aux marches du panthéon recouvertes d'un tapis bleu...La presse européiste qui a couvert l'évènement ne s'en est pas privée, et on a eu droit toute la journée aux poncifs les plus éculés ("l'Europe, c'est la paix", "le couple franco- allemand", "Macron visionnaire"...) égrenés par de doctes "experts", "historiens" et autres commentateurs persuadés d'être du côté du Bien avec le ton grave qui convenait, reléguant de mon point de vue au second plan la vie et la carrière de Simone Veil, ses doutes et sa modestie, des qualités qui précisément faisaient d'elle une femme hors du commun. Un hommage raté, en quelque sorte, avec un petit côté orwellien. A vouloir trop en faire...    P.G.

5b38b7c9488c7b6e288b4567

affiche france en marche

Posté par UPR Creuse à 04:30 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Brèves d'antipresse

BREVES ANTIPRESSE

UE | Encore une fake news officielle

Vendredi 29 juin 2018, à 4 h 30 du matin, la fake news de Macron® tombe: «La coopération européenne l’a emporté (…). La solidarité que nous devons aux premiers pays d’entrée a été actée lors de ce sommet» a-t-il déclaré à tous les micros.

En fait, le seul accord de principe qu’on lit dans le texte officiel vise la création de centres de contrôle en matière de droit d’asile («Hot Spots») dans les pays européens mais, «uniquement sur une base volontaire». Autrement dit personne n’est obligé de créer de tels centres.

Et voilà que Macron désacte ensuite ce qu’il venait d’acter une seconde plus tôt avouant à la presse que la France n’ouvrira pas de tels centres sur son territoire.

A force de dire une chose et son contraire, ça va finir par se voir.

Pour le reste on mouline du vent avec des formules vides du type: il faut «une nouvelle approche, fondée sur des actions menées en commun ou de manière complémentaire entre les États membres». Encore un Conseil européen qui fait pschiiit…

http://log.antipresse.net/post/ue-encore-une-fake-news-officielle?mc_cid=0f6071ae7e&mc_eid=3a5e263339

SOROSPHÈRE | Le Macron®, un véritable titre boursier

C’est Il Populista, en Italie, qui vend la mèche: les courriels du candidat Macron® divulgués par Wikileaks n’étaient pas si dénués d’intérêt que ça. Parmi ses généreux mécènes, on trouverait, outre le Crédit Agricole (8 millions d’euros), les philanthropes suivants:

  • George Soros: 2.365.910,16 €
  • David Rothschild: 976.126,87 €
  • Goldman-Sachs: 2.145.100 €

Et le journaliste italien de se demander ingénument:

«A ce point, il est légitime de se demander ce qu’ils ont demandé en échange, ces magnats de la finance qui n’ont sans doute pas agi par pur esprit «patriotique». E ce qu’aura pesé leur soutien dans les choix du président…»

http://log.antipresse.net/post/sorosphere-le-macron-r-un-veritable-titre-boursier?mc_cid=0f6071ae7e&mc_eid=3a5e263339

RACISME | Des Lumières qu’on préferait n’avoir pas allumées

Etonnant! Même Slate.fr a fini par le remarquer: le racisme n’est pas un produit du «repli» culturel des peuples ignares, mais bien des élites dites «éclairées». Avant de retourner leurs vestes, les apôtres du Progrès avaient théorisé la «mission» de la race blanche dans l’éducation des peuples colorés.

Ce paradoxe entre le libéralisme des Lumières et la domination raciale aura été repéré dès le départ. «Vous, les Américains, faites une grande clameur de chaque petite violation imaginaire de ce que vous estimez être vos libertés; et pourtant il n'y a pas de peuples sur Terre qui soient autant des ennemis de la liberté, des tyrans aussi absolus dès qu'ils en ont l'opportunité que vous-mêmes», raillait un interlocuteur anglais de Benjamin Franklin en 1764.

http://log.antipresse.net/post/racisme-des-lumieres-quon-preferait-navoir-pas-allumees?mc_cid=0f6071ae7e&mc_eid=3a5e263339

ART | Les sublimes cauchemars de Zdzisław Beksiński

Il est l’un des plus grands peintres du XXe siècle, mais le monde ne le sait pas, parce que le monde croit que les «peintres de genre» — en l’occurrence, les fantastiques — ne peuvent être géniaux. Or l’imagination et la palette de Beksiński donnent corps aux rêves les plus dérangeants, renvoyant les délires d’un Dalí dans les bancs de l’académie des Beaux-Arts.
Rien d’étonnant à cela: Beksiński n’était pas un peintre «de métier». Il était ingénieur. Et il a retourné comme une chaussette l’univers mécanique et totalitaire créé par les ingénieurs pour en révéler la réalité de cauchemar. Un bel article de *boredpanda.com* (en anglais) résume la vie et l’univers de ce génie encore si mal connu.
http://log.antipresse.net/post/art-les-sublimes-cauchemars-de-zdzislaw-beksinski?mc_cid=0f6071ae7e&mc_eid=3a5e263339

 

Posté par UPR Creuse à 04:15 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Védrine: Sauver l'Europe... à tout prix!

ARCHIVES 1

Védrine: Sauver l'Europe... à tout prix!

116692929_o

Hubert Védrine veut une pause. Pas un arrêt. L'objectif n'est pas de nous tirer d'un mauvais pas, l'objectif est de mieux nous faire avaler la potion. Il a compris que les peuples ne veulent pas de son projet, il reconnaît que les pro- européens, “ça pèse 15 à 20% dans toute l'Union”, et que les peuples d'Europe n'ont jamais été demandeurs; il cite volontiers son ami Schaüble*, pour qui « à force de ne pas tenir compte des peuples, ça devient gênant »; il sait que le système n'est pas réformable (« le changement ne peut pas venir du système »). Il rêve d'une conférence où on taperait sur la table. Où on changerait tout...sans changer grand chose. Ministre de Jospin le privatiseur. Secrétaire- général de l'Elysée au moment du Traité de Maastricht. Partisan de la monnaie unique depuis toujours. Il pourfend les élites européennes: il y a les bons européens et les « européistes ». Son problème n'est pas de sortir de ce système, mais de le sauver. Si on ne veut pas que les peuples réclament la souveraineté, il faut leur lâcher des miettes. Les réformes? Il faut les faire bien sûr (comme les Allemands). Il faut défendre la mondialisation et être plus compétitifs, Il n'y a pas de « déficit démocratique » en Europe, tout juste quelques « maladresses » ou « naïvetés », il suffit de simplifier les institutions et d'en faire un peu moins en matière de normes. L'”Autre Europe” version minimaliste et à géométrie variable. Par quel miracle cette version aurait- elle plus de chance d'aboutir que les autres? Mystère. Pas un mot sur le caractère contraignant des traités.

*ministre allemand des finances

europe_usa

Ce « gaullo- miterrandien », tel qu'il se définit, pense que les européens sont incapables de se défendre eux- mêmes, il pense qu'il ne peut pas y avoir d'Europe de la défense, il reconnaît que l'UE est américaine depuis l'origine et qu'elle dépendra toujours de l'OTAN...Il sait qu'il n'y a pas de peuple européen et que personne n'est prêt à mourir pour défendre la libre circulation des capitaux ou par amour pour Jean- Claude Junker...mais il la veut quand même. Il faut simplement changer de mots: sécurité, ça sonne mieux que défense.

Pourquoi ne pas tout arrêter avec une telle lucidité? Une telle audace? Il faut sauver l'Europe, dit- il, parce qu'il y a une civilisation européenne! Et il y a un mode de vie européen : il faudra lui expliquer que les Russes ne vivent pas dans des grottes. Les Canadiens non plus, d'ailleurs. Et que nos amis britanniques ne sont pas sortis de la civilisation du fait du Brexit, et que leur mode de vie, somme toute, est resté le même. Sortir, c'est « trop compliqué » dit- il, après des décennies d'utopie commune, et pour faire quoi, d'ailleurs? On aurait envie de lui suggérer quelques pistes: faire comme 95% des pays du monde: défendre nos intérêts nationaux, coopérer avec l'ensemble de la planète, mettre en place des politiques plus ambitieuses en matière de justice sociale, lui qui se dit toujours « socialiste »...

BASE 14 995X225

P.G.

_____________________________________________________________

Hubert Védrine : sauver l’Europe !

https://www.youtube.com/watch?v=lv2gF-wqb9Y

Régis Debray & Hubert Védrine - Sauver l'Europe ! 25.11.2016

https://www.youtube.com/watch?v=0xYaJwQ3g-4