lundi 11 juin 2018

Un «néonazi» à l'Assemblée nationale : de Rugy assume de recevoir le co-fondateur de Svoboda

Critiqué par Jean-Luc Mélenchon mais aussi par Olivier Berruyer, le président de l'Assemblée nationale française a réagi à la venue d'Andry Parouby à Paris. Président de la Rada ukrainienne, celui-ci a fondé le Parti social-nationaliste d'Ukraine.

ACT DE RUGY PAROUBY

«Il est normal que je reçoive un homologue, élu à l’issue d’élections libres», a commenté le président de l'Assemblée nationale François de Rugy, interpellé sur Twitter par le rédacteur en chef du site Les Crises, Olivier Berruyer, au sujet de la réception d'Andry Parouby à l'Assemblée nationale le 11 juin.

Co-fondateur en 1991 du Parti social-nationaliste d'Ukraine (mouvement néonazi et antisémite désormais appelé Svoboda) et actuel président de la chambre des députés ukrainiens (Rada), Andry Parouby sera en effet de passage dans la capitale française, où il devrait également s'entretenir avec Gérard Larcher, président du Sénat.

Une réception qu'Olivier Berruyer juge «scandaleuse». Répondant au tweet de ce dernier, François de Rugy a affirmé : «La diplomatie parlementaire, c’est parler à tous les acteurs d’une crise : je vais ainsi reprendre les contacts avec la Douma de Russie interrompus depuis plusieurs années.»

«Auriez-vous également reçu dans les années 30 Hermann Göring, élu président du Reichstag "à l'issue d'élections libres" ?», a rétorqué le blogueur.

Ce à quoi le président de l'Assemblée a répondu : «Allez-vous aussi me reprocher de relancer l’échange entre l’Assemblée nationale et la Douma ?»

ECHANGE DE RUGY BERRUYER

La France insoumise monte au créneau

Auparavant, Jean-Luc Mélenchon avait lui aussi reproché à François de Rugy de recevoir Andry Parouby. Sur Twitter, le 10 juin, le leader de La France insoumise a ainsi écrit : «Demain, de Rugy reçoit solennellement le néonazi antisémite ukrainien [fondateur de] Svoboda ! Voilà où mène l'atlantisme forcené.»

Le député LFI Alexis Corbière avait en outre demandé à François de Rugy d'annuler son rendez-vous.

Andry Parouby a quitté le Parti social-nationaliste d'Ukraine en 2004, année de son changement de nom pour devenir Svoboda, parti fasciste qui a participé au coup d'Etat de 2014 en Ukraine. Après son passage à Paris, Andry Parouby doit se rendre au Royaume-Uni pour rencontrer notamment le ministre de la Défense britannique.

https://francais.rt.com/france/51477-neonazi-assemblee-nationale-rugy-recoit-andry-parouby-cofondateur-svoboda

TWEET MARC PERE

parouby-4

La-grosse-inspiration-de-Francois-de-Rugy-a-Bruno-Le-Maire-avec-son-slogan-de-campagne

BASE 14 995X225

On attend avec imaptience les réactions indignées de BHL... 

Les "antifas" dénonceront- ils désormais la présence des écolos dans les cortèges?  P.G.

Posté par UPR Creuse à 08:42 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Les trois "premières" de la nouvelle préfète de la Creuse Magali Debatte

ACT INSTALLATION PREFET CREUSE

Le jour même de son entrée en fonction, Magali Debatte dit « nous » quand elle parle de la Creuse et des Creusois. Une priorité:  redynamiser en expérimentant afin de faire de ce département "une  vitrine des nouvelles politiques rurales". Pour le sujet du moment, le cannabis thérapeutique, l'enthousiasme est plus mesuré.   

Première affectation en tant que préfet 

Ingénieure militaire, Magali Debatte, 48 ans, a débuté sa vie professionnelle sur la base de l'île Longue à Brest ( la base des sous-marins nucléaires). Elle a bifurqué vers une carrière de haut-fonctionnaire il y a quinze ans en occupant successivement plusieurs postes axés sur l'aménagement du territoire. C'est son premier poste de préfet. Magali Debatte a ses attaches familiales dans une petite ville du Nord, le Cathau-Cambrésis et était jusqu'à sa nomination en Creuse, secrétaire générale pour les affaires régionales auprès du préfet de la région Hauts-de-France. Auparavant, Magali Debatte a occupé plusieurs postes dans l'administration centrale du ministère de l'Intérieur et deux postes de sous-préfet ( Maine-et-Loire et Sarthe) . Pour elle, une nomination en Creuse représente un défi : « C'est mon premier poste de préfet et je dois faire mes preuves ». Elle a bien noté l'exigence d' « innovation » attachée au PPC (Plan particulier pour la Creuse) et elle se dit « enthousiasmée » par le challenge. La nouvelle préfète est consciente qu' « ici, il est beaucoup attendu de l' Etat »'et qu'en retour ce territoire  bénéficiait d'une « attention particulière de l'Elysée ». : « On attend de nous de l'imagination ».

Magali Debatte, dans son bureau de la préfecture de la Creuse

Première impression en arrivant dans la Creuse 

 «  Ca fait quinze jours que je lis des fiches sur le département. Je suis arrivée ce week-end et j'ai fait beaucoup de route dimanche à travers la Creuse  : j'ai été frappée par des paysages somptueux et par la qualité du bâti rural. Il me semble évident qu'il faut protéger et valoriser ce patrimoine. Ce qui m'a étonné aussi, c'est le maillage très serré de petites routes : il y a toujours plusieurs façons d'aller d'un point A à un point B...avec le GPS ».

En revanche, quand on lui parle des 80 km/heure qui seraient particulièrement pénalisants pour un département comme celui-cî , elle sort sa fiche :  « Le temps moyen d'accès aux équipement publics est de vingt minutes en Creuse, les 80km/heure ne feront pas perdre de temps ».

Magali Debatte, nouvelle préfète, cérémonie de prise de fonction, lundi

Première priorité

« Je suis en charge de la redynamisation de ce territoire. Ma mission c'est de libérer ses ressorts, son énergie et que cela se traduise en projets. La Creuse a vocation a expérimenter des mesures inédites. A devenir un territoire vitrine faisant la démonstration de nouvelles politiques rurales (…) La méthode promue par le gouvernement est elle aussi nouvelle :  nous devons être innovants, imaginatifs, institutions et population mêlées,  sur le mode de la co-construction». Le plan particulier pour la Creuse (PPC) a été engagé, deux enjeux  dominent : « L'agriculture et la santé, ou plus largement les services à la personne».

Avec Philippe Ramon, le chargé de mission dédié au PPC, Magali Debatte entend endosser le rôle d' « un Etat chef d'orchestre : il faut faciliter, accompagner, susciter. » Un comité de pilotage  du PPC aura lieu en fin de semaine : « Toutes les propositions doivent converger en juillet et j'aimerais que l'on puisse réaliser les arbitrages à la fin du mois pour une signature dans le courant du second semestre". Quant aux moyens de concrétiser ces projets : « On les aura ! », lance la représentante de l' Etat.  Magali Debatte pense notamment "à la Caisse des dépôts et à l'Agence nationale de l'amélioration de l'habitat »

Les circuits courts plutôt que le cannabis thérapeutique

  Questionnée sur la proposition la plus en vue du PPC, soit l'expérimentation de la production de cannabis thérapeutique dans le département , Magali Debatte a confirmé qu'elle figurait bien dans les propositions du Plan particulier pour la Creuse, sans faire preuve d'un enthousiasme débordant pour cette idée : « Je ne suis pas sûre qu'il y ait un modèle économique derrière, que ça puisse créer une filière, en revanche, ça fait parler de nous au niveau national et c'est positif » . Pour la nouvelle préfète, au niveau agricole, le plan particulier est particulièrement pertinent pour accompagner des projets « qui  ne détruisent pas les paysages, développent les circuits court et favorisent le bien-être animal ».

[tout le contraire de la loi Agriculture & Alimentation qui vient d'être votée et de la politique menée par le gouvernement sous la contrainte de l'UE. Voir notre publication: France : La loi Agriculture et Alimentation méprise la santé, l’environnement et le bien-être animal… NdR]

Julien Rapegno

https://www.lamontagne.fr/gueret/institutions/politique/2018/06/04/les-trois-premieres-de-nouvelle-prefete-de-la-creuse-magali-debatte_12873391.html

BASE 14 995X225

Alors, pour cette personne, qui n'est pas de la région et qui est préfet pour la première fois,  les Creusois ne se déplacent donc que pour aller dans un service public ????

Et en dehors de l'agriculture et de la santé, il y a des projets pour la Creuse ?
Pas d'artisanat, pas de petites et moyennes entreprises ?

En résumé, du pipotron, du bla bla bla, de la démagogie et des promesses très très vagues !   S.R.

Posté par UPR Creuse à 07:43 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Brèves d'antipresse

BREVES ANTIPRESSE

FRANCE | Tir à vue sur Dassault

Il y a milliardaire et milliardaire, souligne Philippe Migault dans un bel hommage à l’industriel Serge Dassault qui vient de décéder. Il était de bon ton dans l’intelligentsia française de se moquer du fils de Marcel et de minimiser les réussites de sa prestigieuse entreprise. Le contraste avec la sympathie du même milieu pour un autre milliardaire juif, George Soros, est saisissant. Pourquoi cette iniquité?

«Il avait été interné à la sinistre prison de Montluc, puis au camp de Drancy par les nazis, tandis que son père était déporté à Buchenwald. Mais curieusement on n’a pas entendu une seule des grandes voix de gauche, si promptes à évoquer les heures sombres, rappeler à la décence ceux qui ont continué à mettre Serge Dassault au pilori alors qu’il était décédé. Il y a apparemment des juifs et des milliardaires qui méritent d’être défendus et d’autres qu’on peut livrer à la vindicte, même post-mortem.»

Serait-ce parce que Dassault incarnait «une certaine France», celle qu’on est pressé de voir disparaître?

«Par ses positions volontiers gaulliennes, par le groupe qui portait son nom, il incarnait cette persistance des vieux Etats-nation. Il incarnait cette France, cette excellence française, qui ne veut pas mourir. Cette France qui, tout en vendant ses avions d’affaire comme des petits pains aux Etats-Unis, ne plie pas le genou devant Washington et soutient ses intérêts face à Boeing et à Lockheed-Martin. Cette France qui non seulement continue à poursuivre un idéal de grandeur, mais ne bat pas sa coulpe, s’estime en mesure de poursuivre seule des objectifs élevés et ne doute pas d’elle. Cette France qui, tournant le dos à l’Europe lorsqu’elle estime que ses intérêts le justifient, démontre non seulement qu’elle est capable de rester, seule, au plus haut niveau, mais aussi qu’elle fait mieux, seule, que les Européens ensemble.»

Source: Stratpol.

http://log.antipresse.net/post/france-tir-a-vue-sur-dassault?mc_cid=99a44bf359&mc_eid=3a5e263339

MOLDAVIE | Un scénario de bande dessinée!

Pour les aspirants de West Point, il fallait faire simple. Comment leur expliquer les raisons qu’ils auraient de se battre dans une terre lointaine, dont ils ignorent probablement jusqu’à l’existence?

Par des comics, voyons! Avec des crayons et de la couleur, on résume la situation. En blanc, la Moldavie qui se réunifie avec la Roumanie après des années de «négociations». En rose orangé, le territoire de la Roumanie où sont massés les gentils tanks américains. En vert, les méchants tanks russes attendent sur sol ukrainien (!), pour intervenir et empêcher cette réunification. Bref, la fake news comme instruction stratégique!

Pour simplifier, la Transnistrie, pays russophone indépendant, coincé entre la Moldavie et l’Ukraine, a passé à la trappe. En 1992, elle avait fait sécession de la Moldavie pour éviter d’être englobée dans une grande Roumanie. Autre détail qui a son importance, la partie sud de la Bessarabie qui borde la mer Noire et qui appartient à l’Ukraine (en jaune sur la carte), est devenue terre roumaine. Il n’est pas précisé si c’est avec l’accord de l’Ukraine.

Il y a un peu de vrai dans ce scénario qui pourrait être le prélude à de grandes manoeuvres. Le 25 mars dernier, les unionistes manifestaient en nombre à Chisinau, capitale de la Moldavie, pour fêter le centenaire du rattachement à la Roumanie de la Bessarabie, qui jusqu’en 1918 était une marche de l’Empire russe. Mais le rêve d’appartenir à une grande Roumanie n’est pas celui d’une majorité de Moldaves. Depuis 2016, leur nouveau président, Igor Dodon, s’est engagé à chercher une voie indépendante et neutre entre l’Union européenne et l’Union eurasiatique.

Il n’est pas exclu qu’il trouve un jour des tanks amis sur son chemin.

Source: Sputnik Moldavie.

http://log.antipresse.net/post/moldavie-un-scenario-de-bande-dessinee?mc_cid=99a44bf359&mc_eid=3a5e263339

DELIRE | Google véganise ses emojis

Dans un tweet du 6 juin, la cheffe du design des emojis chez Google annonce une révolution culturelle dans la prochaine édition d’Android:

«On parle beaucoup d’inclusion et de diversité au sein de Google, alors si vous voulez encore une preuve qui montre que c’est une priorité pour Google, je vous inviter à tourner votre attention vers l’émoji salade — nous avons retiré l’œuf dans Android P beta 2, pour que cela soit une salade vegan plus inclusive.»

Belle évolution: au début de l’internet, on traquait les emojis à croix gammée. En 2018, c’est la chasse à l’œuf! Au nom de la «salade plus inclusive»!

Mais cela ne témoignerait-il pas d’une volonté d’exclusion des non-vegans et des carnivores? La twittosphère est en ébullition autour de ce débat fondamental.

http://log.antipresse.net/post/delire-google-veganise-ses-emojis?mc_cid=99a44bf359&mc_eid=3a5e263339

USA | La fraternité par les bombes

La porte-parole du Département d’Etat, Heather Nauert, a une conception décidément très ouverte de la fraternité des peuples. Le 5 juin, commentant l’état actuel des relations américano-allemandes, elle a déclaré:

«Nous avons des relations très étroites avec le gouvernement allemand. Si l’on regarde dans les histoires, c’est le 71e anniversaire du discours annonçant le Plan Marshall. Demain, c’est l’anniversaire de D-Day (le débarquement de Normandie). Nous avons de toute évidence une longue histoire avec le gouvernement de l’Allemagne, et nous avons de forts liens avec le gouvernement d’Allemagne.»

CQFD: qui aime bien, châtie bien!

http://log.antipresse.net/link/usa-la-fraternite-par-les-bombes?mc_cid=99a44bf359&mc_eid=3a5e263339

Posté par UPR Creuse à 04:30 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Vidéos du jour

VIDS NATACHA SIGE PENSEUR SAUVAGE

Réponse à Tatiana Ventôse (le Frexit, et après ?)

Notre ami "Penseur sauvage" répond à une "youtubeuse" qui affirmait que l'UPR n'avait pas de programme, en dehors de la triple sortie.

https://www.youtube.com/watch?v=7OXavqICbtM&feature=share&app=desktop

 

Vincent Lapierre à l'UPR – ouille !

Il a raison au moins sur un point: l'intervention des "représentants du BN" est très peu professionnelle et donne une image désatreuse de l'UPR. Ce qu'il ne dit pas, c'est que le groupe "Egalité & Réconciliation" a insulté ouvertement François Asselineau par la voix de son président Alain Soral. Difficile dans ces conditions de se présenter comme un média bienveillant, même s'il est vrai que Vincent Lapierre n'est pas Soral, et que son travail est connu pour être plutôt honnête, quoiqu'on pense de l'orientation idéologique d'E&R.  Avant de se poser en victime de la "liberté d'expression", il devrait comprendre que les réactions intempestives de son patron peuvent provoquer des gênes, voire de l'hostilité!

Mais il est vrai qu'il y a la manière, comme on dit. De même pour ces militants qui s'enflamment sur les réseaux sociaux, donnant une image sectaire de notre parti: on doit pouvoir expliquer ses positions avec courtoisie et respect, franchise et fermeté, en respectant ses interlocuteurs. A plus forte raison quand on est responsable. A leur décharge, rappelons que nos militants ne sont pas des professionnels de la politique et que les gens ne se bousculent pas pour prendre des responsabilités. Facile ensuite de critiquer. Bref, il faudra faire mieux la prochaine fois, en terme de communication. Nous en parlerons sans doute lors de notre prochain conseil national, qui se tient le 16 juin, ça tombe bien.   P.G.

https://www.youtube.com/watch?v=5pvEWXMXmek

REPORTAGE VINCENT LAPIERRE 3

L'UPR - Les Reportages de Vincent Lapierre

https://www.youtube.com/watch?v=p9sjlhtJr2Q

 

 

Plus sérieusement, une vidéo dans laquelle Natacha Polony met les pieds dans le plat sur la question du rapport des Allemands à l'euro.

POLONY SANS FILTRE

N. Polony - L’Allemagne prépare la sortie de l'Euro ?

https://www.youtube.com/watch?v=FQDnlPnyjng

Posté par UPR Creuse à 04:00 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,