TRIBUNE LIBRE / Librairiie Tropiques.fr

TL TROPIQUES GAZA MANIF

La classe dirigeante française vient d'infléchir légèrement sa langue de bois, d'usage habituel s'agissant de ce qui se passe en Palestine depuis 70 ans.
Hier encore la formule standard était "Israel a le droit de se défendre" Hollande, Valls, Macron, etc. nous la servaient encore il y a quelques jours, pour commenter l'activité criminelle de l'appareil militaro-industriel israélien, accablant les populations asservies qu'il n'a pas encore réussi à liquider, évacuer, ou expulser de leurs terres.
Depuis quelques jours d'impressionnante démonstration des troupes de maintien de l'apartheid sioniste, sur instructions de Netanyaou et de sa fine équipe, nos officiels français, à l'instar de la "communauté internationale", ont légèrement réorienté leurs choix d'éléments de langage, et nos responsables politiques occidentaux  parlent maintenant de "retenue".
La "retenue" de bon aloi qu'il convient naturellement d'afficher pour que nos éminences diplomatiques et morales puissent conserver la bienveillance qui sied aux bonnes relations avec le 51ème état officieux de l'Union (étasunienne d’Amérique). En somme une petite remontrance "sans frais" pour un parent un peu bruyant et extraverti.

Alain Gresh quant à lui ne mâche pas ses mots ... il parle clair et juste, il parle de massacre :

ALAIN GRESH VIDEO

Gaza : «Ce ne sont pas des heurts ou des affrontements, c’est un massacre»

https://www.youtube.com/watch?time_continue=8&v=HrSaJc9zxDg

 

 

On observera au passage que lorsque l'armée de Bachar Al Assad restaure l'ordre et la sureté de son État souverain, en combattant militairement et au prix d'énormes pertes et sacrifices, des mercenaires jihadistes, surarmés et infiltrés par nos soins, plus que menaçants, qui ont mis les populations civiles en coupe réglée (quand ils ne les torturent ou ne les massacrent pas), alors on qualifie le Président élu Syrien de "boucher" et on prétend le juger pour "crime de guerre", au même titre que les russes et les iraniens qui en parfait respect des accords et du droit international soutiennent l'entreprise de libération du territoire national Syrien.
Mais, quand la soldatesque d'occupation israélienne massacre des civils désarmés, manifestant leur désespoir et leur colère face à l'insupportable injustice qui leur est imposée depuis des lustres, alors ces criminels et leurs dirigeants sont simplement appelés à "un peu de retenue"...

http://www.librairie-tropiques.fr/2018/05/bagatelle-pour-un-massacre.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail