jeudi 26 avril 2018

Vidéos du jour

VID FA 26AVR18

Première vidéo d'une série consacrée à Emmanuel Macron, un an après son élection à la présidence de la République.

François Asselineau, président de l'UPR, livre son analyse sur cette année écoulée (vidéo enregistrée le 20 mars dernier).

Puisque la vidéo est devenu libre d'accès, je la mets ici, on verra si ça passe... :)

En tout cas, pensez à vous abonner pour soutenir le journalisme libre.

https://polony.tv/ Source : https://polony.tv/rencontres/macron-u...

Facebook : https://www.facebook.com/nop2022/

Twitter : https://twitter.com/Nop_2022

Tumblr : https://nop2022.tumblr.com

Discord du Rameau : http://discord.lerameaulibre.org/

Macron, un an après : François Asselineau - Polony.tv (20/03/18)

https://www.youtube.com/watch?v=mNPtUh7doys

FA AUD 25AVR18

Voir aussi:

François Asselineau répond en direct à vos questions sur YouTube - 25 avril 2018

https://www.youtube.com/watch?v=XtWWLd3nkQk

François Asselineau répond en direct à vos questions sur YouTube -

25 avril 2018 -----

L'UPR a besoin de vous ! Retrouvez toutes nos analyses sur notre site : https://www.upr.fr

Abonnez-vous à notre chaine YouTube : https://www.youtube.com/channel/UC7OM...

Aimez nos pages Facebook : François Asselineau : https://www.facebook.com/asselineau/

UPR : https://www.facebook.com/upr.francois...

Suivez nos comptes Twitter : François Asselineau : https://twitter.com/UPR_Asselineau

Charles-Henri Gallois : https://twitter.com/CH_Gallois

Vincent Brousseau : https://twitter.com/Vinc_Brousseau

UPR : https://twitter.com/UPR_Officiel

Posté par UPR Creuse à 09:13 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Intrusion américaine au consulat russe de Seattle : Moscou dénonce une violation du droit

La Russie a dénoncé une violation du droit international après que des membres des services spéciaux américains ont pénétré dans le Consulat général de Russie à Seattle dont Washington avait ordonné la fermeture.

ACT CONSULAT RUSSE SEATTLE

«Ce que nous constatons actuellement est une violation flagrante de la Convention sur les relations diplomatiques et de la Convention sur les relations consulaires», a déclaré le 25 avril Nikolaï Poukalov, chef du Département consulaire de l'ambassade de Russie à Washington.

Le représentant russe réagissait à l’irruption, le même jour, de membres des forces spéciales américaines dans le consulat russe de Seattle. «La partie russe n'a pas donné son accord pour enlever le statut diplomatique de notre propriété à Seattle et n'a pas donné la permission aux fonctionnaires américains d'entrer sur notre territoire», a-t-il par ailleurs ajouté.

Sur Twitter, l’ambassade russe à Washington a diffusé des images montrant plusieurs individus en train de pénétrer dans la représentation consulaire russe.

Les-outils-de-la-diplomatie-economique

De son côté, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova a publié un message sur sa page Facebook, dans lequel elle a qualifié l'incident de  «prise de contrôle hostile sponsorisée par l'Etat [américain]» et de «spectacle rare».

Le 26 mars dernier, les Etats-Unis avaient ordonné la fermeture du consulat de Russie à Seattle, en représailles à l’empoisonnement au Royaume-Uni de l'ancien agent double Sergueï Skripal. Si l'enquête de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) n'a pas permis de déterminer le pays d'où provenait l'agent utilisé dans l'attaque, les pays occidentaux persistent à accuser la Russie d'en être responsable, ce qu'a toujours démenti Moscou.

(...)

https://francais.rt.com/international/50170-intrusion-americaine-consulat-russie-viol-droit-international

Projet-de-loi-Letchimy-Vers-une-diplomatie-ultramarine-jeunesse-outre-mer-media-ultramarin-reseau-professionel-de-jeunes-d-outre-mer--1200x480

Posté par UPR Creuse à 08:47 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Le CSA songe à assouplir les règles de temps de parole en campagne électorale

Dans son rapport sur les élections qui se sont tenues en France en 2017, le CSA plaide pour une réduction de la période d'égalité stricte de temps de parole et s'interroge sur les cas exceptionnels lors de la réserve. [?]

ACT CSA CENSURE

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a rendu ce mardi son rapport sur les campagnes électorales des élections présidentielle et législatives de 2017.

"Jamais le CSA n'a été autant mis à contribution pour assurer sa mission de garant de l'expression pluraliste des courants de pensée et d'opinion, avec indépendance et impartialité", souligne le Conseil à cette occasion. "Jamais l'institution n'a reçu aussi peu de réclamations", note-t-il également.

la-guerre-c-est-la-paix

En complément du rapport, plusieurs propositions sont formulées en réponse à "certaines difficultés rencontrées par les éditeurs (...) dans le cadre des règles en vigueur".


Notamment celle de réduire à une semaine la période d'égalité stricte de temps de parole entre les prétendants à l'Elysée avant le premier tour. Le Conseil fait en effet remarquer que les "petits" candidats ont ainsi bénéficié de près de la moitié du temps de parole, pour un score relativement faible à l'issue du premier tour.

http://www.bfmtv.com/politique/le-csa-songe-a-assouplir-les-regles-de-temps-de-parole-en-campagne-electorale-1429489.html

BASE 14 995X225

La "moitié du temps de parole" dont il est question ne concernait que les 15 jours précédant le premier tour; pendant plusieurs mois auparavant, certains candidats n'avaient pratiquement aucune couverture médiatique tandis que d'autres (suivez mon regard) étaient omniprésents dans les médias, non seulement par leur présence physique, mais aussi à travers de multiples commentaires "d'experts", de reportages... Quant à François Asselineau, c'est encore plus simple: 0 minute, 0 seconde. Avec ce nouveau projet, il aura droit au même traitement (il n'est invité pratiquement nulle part depuis l'élection de Macron) et il ne lui restera plus qu'une semaine pour...répondre aux accusations de complotisme et autres calomnies des journalistes. La démocratie selon le CSA...     P.G.

CSA UPR 1

CSA UPR 4

Posté par UPR Creuse à 08:22 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Frexit et Fachos : amalgames et confusions

AFFICHE CL CGT

TRIBUNE LIBRE / communisteslibertairescgt.org

TL CL CGT

LOGO CL CGT

La Confédération a réagi très fortement, et très justement, contre la tentative des fachos de tous poils d’intégrer nos manifestations ouvrières. Elle réagit aussi vigoureusement contre l’attaque des étudiants grévistes à Montpellier par des fachos. Asselineau et son UPR doivent être écartés de nos manifs comme le FN et les autres.

 

democratie-dessin

Des camarades du Nord contestent cette position et soutiennent que la question du Frexit est centrale aujourd'hui. Notre point de vue sur ce débat :

Il est vrai que la direction confédérale qui refusait de prendre position avait dû corriger le tir concernant le réferendum sur le Traité Constitutionnel Européen après une bronca à tous les étages en interne. Il est faux en revanche de prétendre que la campagne contre le TCE était une campagne pour la sortie de l’Europe. La campagne refusait cette Europe là, libérale et capitaliste, point.

Nous pouvons facilement prévoir qu’un profond mouvement social qui porterait une alternative « socialiste » en France déclencherait la riposte des dirigeants des pays voisins. De ce point de vue, toute politique réellement alternative au capitalisme, se heurtera de toute évidence aux règles de l’Europe actuelle. De toute évidence le peuple au pouvoir prendra ses propres décisions qui seront à l’opposé des règles et lois européennes actuelles.

autre-europe 2

 

Mais l’attitude de révolutionnaires, internationalistes par nature, ne saurait être le repli dans les frontières nationales. Bien au contraire le mouvement populaire en France devra rechercher non pas la rupture mais l’union avec les forces ouvrières en Europe. Dans une dynamique révolutionnaire, bien sûr que nous romprons avec la construction européenne capitaliste mais pour étendre le mouvement aux autres pays, pas pour nous replier derrière le ligne bleue des Vosges !

cl 1

En ce sens le « Frexit » marquerait l’échec à élargir la révolution au delà de nos frontières. Si le Frexit est probable dans le cadre de la lutte des classes intensifiée, il n’est donc pas un objectif en soi, seulement le résultat d’un rapport de force inégal entre une France en révolution et une Europe où les travailleurs resteraient passifs.

Poser le Frexit comme objectif en soi, voir comme objectif central comme le font des camarades dans la CGT c’est, en dépit des dénégations, reprendre un discours nationaliste qui appartient au lexique de l’extrême-droite et pas au lexique des internationalistes. C’est donner de l’eau au moulin des fachos. Donner du crédit à leurs discours. Bien sûr il ne s’agit pas de dénoncer ces camarades comme étant fachos. Mais jouer avec le discours des fachos est extrêmement dangereux...

118513363_o

Dans le cadre de la mondialisation capitaliste, plus que jamais, les révolutionnaires doivent avoir une vision sans frontière de la lutte des classes et de la révolution. Produire et consommer local c’est une nécessité sociale et écologique pour vivre autrement. Mais cela implique de nouvelles solidarités internationales et pas un repli chauvin.

Voici déjà la déclaration de la confédération :

cgt

L’extrême droite n’a pas sa place ni dans les cortèges syndicaux
Ni nulle part ailleurs !
mercredi 21 mars 2018
L’exigence de justice sociale qui s’exprime partout en France, face à la multiplication des attaques du gouvernement aux ordres du patronat, appelle à la mobilisation massive des salariés, des agents de la fonction publique et des services publics, des retraités, des privés d’emploi et de la jeunesse.
C’est dans ce contexte que du « Front National » aux « Patriotes », en passant par différents mouvements favorables au « Frexit », des organisations identitaires, xénophobes et racistes se travestissent en pseudo-alliés et soutiens des travailleurs en lutte.
Leurs ambitions politiques sont en totale opposition avec nos valeurs, notre aspiration de transformation sociale, nos combats syndicaux pour une société plus juste, plus solidaire, accueillante et fraternelle.
Toutes ces organisations ne font que diviser. Elles instrumentalisent la colère sociale à des fins populistes. La « priorité nationale » est contraire à nos valeurs, comme aux valeurs républicaines.
Régulièrement et particulièrement dans la période, les responsables politiques de cette mouvance attaquent les militants syndicaux, particulièrement ceux de la CGT et pas uniquement dans les communes où l’extrême droite est majoritaire.
L’extrême droite, sous toutes ses formes, n’a pas sa place dans les cortèges syndicaux ! Elle est l’amie des puissants et l’ennemi de ceux qui se battent pour la justice sociale !
La CGT, avec ses organisations, ne tolèrera aucune provocation, aucune utilisation abusive des médias ou réseaux sociaux pour venir soutenir la stratégie d’imposture sociale de l’extrême droite.
Montreuil, le 21 mars 2018

Voici maintenant la déclaration d’un militant du Nord :

LE BUREAU CONFEDERAL CGT DOIT RESPECTER LE VOTE DE LA CGT ET DU PEUPLE
CONTRE LE TRAITE CONSTITUTIONNEL EUROPEEN

brisons-les-chaines-de-lUE-Web1

Sous le titre juste « l’extrême droite n’a pas sa place ni dans les cortèges syndicaux, ni nulle part ailleurs », le communiqué confédéral CGT du 21 mars 2018 fait un amalgame scandaleux entre d’une part « différents mouvements favorables au ’frexit’ » et d’autre part le « front national »/« les patriotes »/les « organisations identitaires, xénophobes et racistes (qui) se travestissent en pseudo-alliés et soutiens des travailleurs en lutte ». C’EST HONTEUX ET INACCEPTABLE.
Est-ce ici l’occasion de revanche du Bureau Confédéral contre le vote pour le « frexit » au TCE du CCN de la CGT en 2005 ? Est-ce un gage de soumission de plus à cette antenne institutionnelle de la Commission Européenne et de la Table Ronde des Industriels Européens qu’est la CES ?

CES 2

Sur quelle décision démocratique de la CGT se fonde cet amalgame entre fascisme pro-européen réel « des front national/patriotes/identitaires » et véritable position progressiste, révolutionnaire de classe pour la sortie de l’euro/UE/OTAN, position défendue par bon nombre de syndicalistes de classe au sein de la CGT ?
Le Bureau confédéral ose-t-il ranger parmi les fascistes le CCN qui a voté le « frexit » au TCE en 2005 ?

2914-front-syndical-de-classe-1,bWF4LTY1NXgw

Qu’est ce donc ce soutien non assumé, donc hypocrite, à la construction du bloc impérialiste européen qui saccage par la guerre derrière l’impérialisme US des pays entiers (Irak, Libye, Syrie, etc), voire le continent Africain (opération Barkhane sur tout le long du Sahara/Sahel), s’aligne systématiquement sur les crimes sans fin et sans nom du sionisme colonialiste israélien et détruit par les décisions de la commission européenne, caisse de résonnance des grandes Multinationales capitalistes européennes, tous nos conquis sociaux et démocratiques dans les différents pays européens ?
Depuis quand fait-on passer subrepticement à la CGT des positions non débattues par les instances démocratiques ?
Est-ce là un alignement, non dit et non assumé, sur cette officine eurocratique appelée « confrontation » à laquelle certains dirigeants et ex-dirigeants jamais trop éloignés du Bureau Confédéral adhèrent pour faire « partager » au syndicalisme français l’horreur chauvine, raciste du projet fédéral européen comme moyen politique de construire un bloc impérialiste européen à la fois allié et concurrent des prédateurs US contre les peuples ?

GOPE-Grandes-Orientations-de-Politique-Economique-feuille-de-route-économique-de-Matignon


Cela ne rappelle-t-il pas la sauvage domination criminelle du capitalisme, né en Europe, et exporté dans le monde à coups de génocide des Amérindiens, de traite des esclaves noirs et de colonialisme ?
Ne voit-on pas ce que coûte aux travailleurs et aux peuples en Europe la dite construction de l’impérialisme européen : la faillite imposée à la Grèce, les politiques et lois anti-sociales des gouvernements de droite et de gauche qui se sont succédé depuis 1981, la montée électorale des fascistes, etc ?
IL FAUT QUE CESSE CET AMALGAME INFAMANT ENTRE LES FASCISTES ET LES DÉFENSEURS DU DROIT DE SORTIR DE CETTE PRISON DES TRAVAILLEURS ET DES PEUPLES QU’EST L’UNION EUROPÉENNE !
Assumez un débat franc et net, au lieu de vous cacher derrière des amalgames perfides, sur l’impérialisme européen en construction et ses dégâts ici et partout ailleurs.
Diagne Roland, membre des CE : CGT Educ’Action Nord, FERC, UL CGT Tourcoing, UD CGT du Nord

 

Commentaires

# Frexit et Fachos : amalgames et confusions Le 30 mars à 02:40, par sissoko

Quelle honte d’assimiler la sortie de l’UE à du chauvinisme, une fois de plus vous montrez à quel point vous êtes des imposteurs, vous brodez des sophismes marxisants complètement éloignés de toute analyse concrète de la situation concrète dans laquelle sont les travailleurs : une sortie de l’Europe serait actuellement le meilleur premier pas vers plus de justice sociale. Votre position n’est pas crédible, elle montre juste votre vrai visage, comme quand vous soutenez hypocritement l’impérialisme US. Vous faites un bien sale travail.

http://www.communisteslibertairescgt.org/Frexit-et-Fachos-amalgames-et-confusions.html

BASE 14 995X225

Les "communistes libertaires" à la rescousse de la direction confédérale CGT, réformiste et européiste, voilà qui ne manque pas de piquant...Vont- ils désormais prêter main forte au service d'ordre de la CGT pour tenter de nous intimider et de nous  expulser des manifestations, comme ce fut le cas dernièrement à Limoges? Il est loin le temps où leurs "cousins" anarchistes dénonçaient les "gardes rouges du Capital"!     P.G.

119528568_o

DZuhATnWAAIRDyu

Images du jour

DbfPVCCWkAUdf-O

Dbf-X6nV4AA_-Cf

21673201-24631504

21727409-24665717

DbJHnl7XcAAOczVhttps://www.les-crises.fr/miscellanees-du-25-04/

Posté par UPR Creuse à 04:00 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,