Karine Bechet-Golovko 6 février 2018

TL ROMAN FILIPOV

Roman Filipov, pilote russe en mission en Syrie contre le terrorisme, a été abattu par des terroristes, étrangement entrés en possession de missiles sols-airs portatifs. Sans que cette question ne soit examinée par la « communauté internationale » la Russie et le Gouvernement syrien sont accusés de tous les maux en raison du combat qu’ils mènent contre le bastion terroriste d’Idlib, qualifié de « modéré » par la presse française.

Manifestement, la farce médiatique ne recule devant aucune compromission. Comme si le simple fait de « tuer du Russe » justifiait tous les pardons. En sommes-nous arrivés là? Retour sur un évènement et sa communication très ciblée.

Récemment, les « rebelles » sont entrés en possession de missiles anti-aériens portatifs. La grande question étant de savoir comment …

Alors que l’armée régulière syrienne, appuyée par l’aviation russe, tente de nettoyer le dernier bastion terroriste dans la province de Idlib, un avion SU 25 russe a été abattu – par ces fameux « rebelles ». Il est vrai que pour la presse française, ils sont « modérés » (sic!). Voir cet article de Ouest-France:

Dans la province d’Idlib, la dernière aux mains des rebelles, plusieurs factions opèrent, des « modérés» de l’Armée syrienne libre aux extrémistes djihadistes de Hayat Tahrir al-Cham, autrefois affiliés à al-Qaida.

Autrement dit, selon les médias, ce sont des terroristes modérés d’Al Quaida … qui se défendent contre une agression russe? Il est vrai que le même journal fonde son article sur le très controversé Observatoire syrien basé à Londres qualifié de « source sûre ». Rien à ajouter.

Donc l’avion est abattu par les terroristes modérés alors que la Russie a le mauvais goût de lutter contre alors qu’ils « font du bon boulot » selon notre ancien ministre des Affaires étrangères. Ce pilote, lui aussi, a eu la mauvaise idée de ne pas simplement se rendre (après tout ce sont des modérés …) ou, encore mieux, de se faire tuer. Non. Il se bat en héros jusqu’au bout, laisse approcher les terroristes, tire tant qu’il peut et lorsque les barbares sont assez proches, il se fait exploser avec une grenade, emportant avec lui autant qu’il le peut de ces monstres modérés pro-occidentaux.

Alors que l’on entend les terroristes jubiler lorsque Roman Filipov se fait exploser, il a le courage de crier: « Ca, c’est pour les gars ».

Ce comportement héroïque semble déranger la presse française, où l’on peut lire, que le pilote s’est simplement fait tuer par les « rebelles »:

Un pilote russe a été tué dans le nord-ouest de la Syrie après la destruction de son avion, un Soukhoï SU-25, par des tirs d’un groupe jihadiste contrôlant la province d’Idleb, cible d’une vaste offensive des forces prorégime alliées à Moscou.

L’on comprend que c’est en plus un peu de sa faute.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), l’avion russe a été abattu samedi au-dessus de la ville de Maasran. Le pilote, qui a réussi à sauter en parachute avant d’être capturé, a eu recours à son arme à feu avant d’être abattu. (…) « Il y a eu des dizaines de frappes russes sur la zone au cours des dernières 24 heures. Cet avion aussi menait des raids », a affirmé le directeur de l’Observatoire, Rami Abdel Rahmane.

Sans commentaire.

Mais l’infamie ne s’arrête pas ici. Toujours sur la base des informations délivrées par les ONG pro-occidentales, l’armée régulière et la Russie sont accusées de recourir aux armes chimiques contre les habitants de la région et de délibérément bombarder les hôpitaux.

Pendant ce temps-là à l’ONU, les Etats-Unis continuent à accuser la Russie de ne pas remplir ses obligations et de couvrir les exactions chimiques.

Non, vraiment, quelle coïncidence… Justement les Etats-Unis refusent de modifier le fonctionnement de l’organe de contrôle des attaques chimiques en l’obligeant à aller contrôler sur place et non pas à simplement reprendre aveuglément les accusations des ONG pro-occidentales. Ce serait trop dangereux d’aller vérifier sur place, peut-être, pour la fiabilité du discours … Or, c’est justement la Russie, qui est accusée de soutenir (voire de participer) les attaques chimiques, qui demande à ce que de véritables enquêtes soient menées.

D’un autre côté, avec la Conférence de Sotchi sur la paix en Syrie, le combat de la Russie contre le terrorisme, dérange de plus en plus. Le pire serait à venir: imaginez qu’elle reprenne une place « normale » dans la communauté internationale, sans sanctions, permettant ainsi l’arrivée d’un monde multipolaire? Non, un véritable cauchemar, dont les Etats-Unis préservent le monde « libre ».

Karine Bechet-Golovko

Lire aussi: https://francais.rt.com/international/47846-syrie-baroud-honneur-pilote-russe-mort-combat-idleb-video

Source:http://russiepolitics.blogspot.fr/2018/02/filipov-et-les-bombardements-didlib.html

https://arretsurinfo.ch/filipov-et-les-bombardements-didlib-pourquoi-la-presse-occidentale-soutient-elle-les-terroristes/